English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

AgroParisTech - Université Paris-Saclay

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

« A l’Ecole du Bayon, au Cambodge, nous avons à cœur de transmettre nos compétences aux populations locales »

Pour cette nouvelle saison du « podcast du jeudi », direction le Cambodge avec Romain Laures et Camille Orus ! Ils sont membres depuis près d’un an de l’ONG « L’Ecole du Bayon », association créée il y a 30 ans et dont l’objectif premier est de donner accès à une éducation scolaire gratuite et de qualité aux enfants vivant dans la capitale cambodgienne, Siem Reap, et dans les villages avoisinants. Envolons-nous au pays des temples d’Angkor pour en savoir plus sur leurs parcours et sur le rôle qu’ils jouent au sein de cette association.

L’Ecole du Bayon en quatre programmes
Tout d’abord à l’Ecole du Bayon, nous rappelle Romain, il n’y a pas un mais quatre programmes :
- le premier est d’apporter une éducation scolaire aux 250 élèves issus des milieux défavorisés de la région à travers des cours dispensés dans une école primaire créée et animée par l’Ecole,
- le second est de suivre leurs parcours, leurs résultats au collège et au lycée afin que ces élèves s’intègrent ensuite avec les meilleures chances possibles dans les écoles publiques de la région,
- le troisième est de former en pâtisserie et en boulangerie, via des cours de cuisine, des femmes issues de milieux défavorisés,
- et enfin le dernier programme, le projet « Green farming » dont l’objectif est de produire des légumes biologiques sur les terres agricoles de l’ONG, terres cultivées par et pour les familles des élèves.

L’Agroécologie, un modèle agricole qui fait ses preuves sur le site
C’est sur le projet de Green Farming qu’intervient activement Camille, ingénieure agronome diplômée d’AgroParisTech. Arrivée au Cambodge en octobre 2019 dans l’objectif de mettre à contribution ses compétences et ses connaissances en agroécologie, elle a repris les rênes sur le terrain en apprenant directement les méthodes aux familles travaillant la terre, mais aussi en analysant le rendement et les sols afin de maximiser les productions.
Et c’est un pari réussi pour Camille, puisque la production a tellement augmenté qu’il faut aujourd’hui stabiliser les productions afin de trouver des circuits commerciaux et vendre les produits à plus grande échelle !
Prochaine étape sur le terrain pour notre ingénieure agronome, la mise en place de cours dédiés à l’agroécologie, cette fois à un public plus large de jeunes et de moins jeunes scolarisés (ou non) dans l’ONG et souhaitant apprendre à cultiver par l’agroécologie : « Nous voulons diffuser les connaissances techniques sur la partie production mais aussi sur la partie transformation : c’est une vraie valeur ajoutée que de connaître ses techniques. Il faut donc pouvoir transmettre nos savoirs, car peu de personnes connaissent, maîtrisent les méthodes d’agroécologie au Cambodge. »

Développer des programmes sanitaires et culturels, un enjeu capital
Le rôle de Romain, diplômé d’AgroParisTech avec un double cursus en santé / nutrition humaine et en gestion / management de projet, sur le terrain, est tout autre mais tout aussi important, puisqu’il porte sur la santé : il a dû réaliser, dès son arrivé au sein de l’association, un diagnostic du programme « santé et social » mis en place par l’ONG. Participant activement à l’élaboration du programme avec une équipe sociale et un médecin bénévole, ils ont établi un diagnostic des conditions sanitaires et des conditions d’hygiène des familles des élèves pour identifier les principales actions à mener auprès de ces familles.
Mais son rôle est plus large au sein de l’association : « J’ai été également chargé de projet sur des cours extra-scolaires (sport, arts…) à proposer aux enfants, car ce sont des cours qui ne sont pas enseignés traditionnellement dans les écoles publiques cambodgiennes. Nous avions là une volonté de réfléchir, avec les personnels de l’association (ndlr : 70 personnes au total, dont une grande majorité de cambodgiens), à ce qu’on pourrait développer en ce sens. » Son credo : développer des process, des méthodologies pour continuer à mettre en place des programmes liés à des projets sanitaires et culturels.

Pour tous les deux, vivre cette expérience au sein de l’ONG a été une évidence : « Nous avions eu l’opportunité, au sein de notre formation à AgroParisTech, de faire une année de césure à l’étranger. Nous avons eu envie de revivre cette expérience, si enrichissante pour nous puisque l’on apprend tout en se sentant utiles sur le terrain. On va à la rencontre d’une culture différente de la nôtre, avec une population qui a peu mais donne beaucoup. »



AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2020 © AgroParisTech - Mentions légales