English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

AgroParisTech - Université Paris-Saclay

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Informations Coronavirus

Dispositions prises par AgroParisTech au 13 mars 2020

Taxe d’apprentissage 2020

Réforme de la taxe d’apprentissage : c’est avec votre soutien que nous formerons ensemble les talents pour un avenir durable !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

« REFUGE est né car il nous a semblé nécessaire d’accompagner les acteurs qui cultivent en milieu urbain »

L’Agriculture urbaine a depuis quelques années le vent en poupe. Mais existe-t-il des risques sanitaires à développer des cultures en milieu urbain ? C’est la question posée par les porteurs du programme de recherche REFUGE (Risques en Fermes Urbaines - Gestion et Évaluation). Après trois années de recherche sur six micro-fermes urbaines d’Ile-de-France, des éléments de réponses ont été apportés dans deux rapports publiés aujourd’hui : c’est à l’occasion de ces publications que nous recevons dans notre podcast du jeudi la coordinatrice du projet, Anne Barbillon.

REFUGE, mené conjointement par AgroParisTech et INRAE, a vu le jour il y a quatre ans suite à un constat : la découverte imprévue dans certaines micro-fermes urbaines d’une contamination des sols, notamment due à la présence de métaux lourds (éléments traces métalliques). Plus précisément, c’est suite à une étude faite par Anne-Cécile Daniel, chargée de mission à AgroParisTech, concernant le fonctionnement des « micro-fermes urbaines », qu’un travail de terrain a été lancé : « On a d’abord réalisé des analyses de sols : notre but premier n’était pas de mesurer la contamination des sols, mais d’en mesurer la qualité agronomique. Ce sont ces analyses qui ont révélé la quantité non négligeable d’éléments traces métalliques : face au manque de réponses et d’éléments scientifiques probants, il nous a semblé nécessaire de monter un programme de recherche sur cette question. De là est né le programme REFUGE  ».

Entretien avec Anne Barbillon, coordinatrice du programme de recherche REFUGE :

Car quels sont les risques sanitaires en présence d’un sol pollué ? Le premier est lié à la consommation directe de végétaux contaminés, le second, à une consommation indirecte de ces polluants par l’ingestion involontaire des sols (envol de poussières, contacts des mains vers la bouche...) : autant de risques, donc, pour la santé de ceux qui assurent la gestion de ces sols. « Ce guide (le guide R.E.F.U.G.E.) est destiné à tout acteur qui a en sa possession ou en sa gestion un terrain : la première étape est de proposer une démarche qui les accompagne dans leur caractérisation des sols, étape clé pour ensuite en assurer la gestion la plus optimale possible  ». Car Anne nous le rappelle, cette étape est la première d’une méthodologie construite en trois étapes : l’évaluation (la caractérisation donc), la gestion et la communication.

La première étape terminée, la seconde, à savoir la gestion, propose une mise à disposition d’outils afin de guider l’acteur sur le terrain, notamment par le biais du Plan de Maîtrise Sanitaire, destiné à donner des clés d’action face aux problématiques spécifiques rencontrées. La troisième étape, celle de la communication ou du transfert d’expertise, est une étape extrêmement importante : « La contamination des sols n’est pas quelque chose que l’on voit, il est donc nécessaire d’accompagner et de fournir des informations claires à l’agriculteur urbain qui gère quotidiennement ses cultures. »

Ce programme, aujourd’hui terminé, a permis de mettre en place une démarche nouvelle avec des éléments de réponses détaillés pour une meilleure gestion des sols en milieu urbain. Si le travail de recherche mené semble si riche, c’est aussi parce qu’il a été nourri par de nombreux acteurs : lancé par les chercheuses Christine Aubry et Nastaran Manouchehri, spécialistes d’Agricultures Urbaines et de Chimie Analytique, en coordination avec Anne-Cécile Daniel puis Anne Barbillon, le programme a été très tôt soutenu par le Conseil Scientifique d’AgroParisTech et par INRAE, puis la Région Ile-de-France et l’ADEME, soutiens scientifiques et financiers indispensables à la construction du projet qui ont permis d’inclure encore de nouveaux acteurs (des collectivités, des opérateurs de l’état, d’autres départements de recherche...).

Ces deux rapports sont consultables en accès libre sur notre site :
- AgroParisTech, INRA, 2019. Caractérisation de la contamination des sols urbains destinés à la culture maraîchère et évaluation des risques sanitaires. 59 pages.
- AgroParisTech, INRAE, 2020. Plan de Maîtrise Sanitaire - Agricultures Urbaines. 171 pages



AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2020 © AgroParisTech - Mentions légales