English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

L’université Paris-Saclay voit officiellement le jour le 5 novembre 2019

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

A propos des soutenances orales organisées à l’issue des stages

Le blog de Hervé This : http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html->http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html]

Une université me convie à la soutenance orale d’une étudiante venue en stage au laboratoire : je n’irai pas. Pourquoi ?

Commençons par remercier mes collègues de l’université qui envoie cette étudiante en stage pour leur aimable invitation... d’autant qu’ils assortissent cette dernière de l’invitation à un cocktail : dans notre monde professionnel, le monde scientifique, nous ne devons pas manquer la moindre occasion d’avoir des discussions scientifiques, avec des collègues merveilleux.
Pour autant, je profite de l’occasion pour observer (j’adresse cette observation aux étudiants, à mes collègues, à moi-même) que les stages sont des périodes de formation des étudiants. Les "maîtres de stage" ont la responsabilité (légale : voir le site du Ministère de la Recherche) de contribuer à la formation des étudiants, en permettant à ces derniers de transformer efficacement des connaissances en compétences, mais, aussi, en donnant aux étudiants des connaissances qu’ils n’avaient pas.
Bref, accueillir un étudiant en stage est une charge et une responsabilité.
Pour un travail, il doit y avoir une évaluation (question épineuse, discutée plus loin). Qui peut juger du travail effectué pendant le stage ? Seulement le maître de stage, puisque lui seul voit l’étudiant travailler, et il est donc légitime que les maîtres de stage remplissent des fiches d’appréciation du travail effectué ; c’est à la fois un devoir et une responsabilité (il y a beaucoup à dire sur les formulaires que je reçois des institutions d’enseignement, mais c’est une autre affaire).
Cela étant établi, pour contribuer à la formation des étudiants, les établissements d’enseignement profitent des stages pour organiser deux exercices parallèles, assortis de deux évaluations : la production d’un rapport écrit, et une présentation orale. Cela est judicieux, car la communication (avec les collègues, les clients, les fournisseurs, etc.) est au cœur des métiers, en science, en technologie ou ailleurs. Il faut que les étudiants apprennent à communiquer, par écrit ou par oral, et le rapport et la soutenance sont des occasions de le faire (en espérant que les étudiants aient eu une formation appropriée, ce qui n’est hélas pas toujours le cas !).
Bref, les étudiants, à la fin de leur stage, sont invités à faire une présentation écrite et une présentation orale de leur travail. Nous sommes bien d’accord que, puisqu’ils ont déjà été évalués sur leur travail, l’évaluation du rapport et de l’oral ne porte pas sur le travail scientifique ou technologique effectué durant le stage, mais sur la façon de communiquer des résultats, par écrit ou par oral.
Or, puisque le travail scientifique n’est pas concerné, les maîtres de stage n’ont rien à faire dans ces exercices, et, d’autre part, les évaluateurs de ces exercices ne doivent pas juger le travail scientifique présenté, mais seulement la restitution de ce travail par écrit ou par oral.
Cela doit être clair, avec les étudiants... et voilà également pourquoi je ne crois pas bon que les maîtres de stage "corrigent les rapports" avant que ces derniers soient envoyés à l’université. Il ne faut pas tout confondre. Bien sûr, les maîtres de stage peuvent avoir à cœur d’aider les étudiants à apprendre la rédaction scientifique, ou la présentation orale... mais n’est-ce pas au dispositif de formation de faire ce travail ?

Finalement, je ne peux terminer ce billet sans poser à nouveau la question de l’évaluation des étudiants. Que veut-on juger : de capacités, ou bien d’acquisition des connaissances et compétences ?
Pour cette question, je propose de repartir de l’école, avec les cours d’éducation physique : quand un professeur fait courir le 100 mètres aux élèves et les note sur leur rapidité, fait-il vraiment son travail ? Non, bien sûr : il doit leur apprendre à courir, avant de les évaluer. Ou, autrement dit, il doit les aider à apprendre à courir, avec plus que simplement le fait de les faire courir ; leur apprendre à poser les pieds, à respirer, que sais-je ? De même, en chimie organique, le professeur qui encadre des séances de travaux pratiques doit mettre les étudiants en mesure de se perfectionner, et il semble que la progression compte, en plus de la capacité.
Finalement, j’ai proposé, dans un autre billet, que les diplômes soient donnés en fonction d’objectifs atteints. Quel "niveau" de compétence veut-on de nos étudiants ? La question se pose ici en termes de communication écrite ou orale... mais j’aimerais bien voir, de façon explicite, ces objectifs bien décrits. Par exemple, pour de la communication orale, s’il est explicitement indiqué que l’on ne doit pas lire les textes des diapositives (je maintiens que c’est la pire des choses que de lire des textes que tout le monde peut lire), alors on jugera les étudiants sur le fait qu’ils lisent ou non des textes. Par exemple, pour de la communication écrite, s’il est stipulé explicitement que le document doit avoir un certain nombre de pages, alors on jugera le nombre de pages. Etc.

Pardon, donc, à mes collègues qui m’invitent... mais je n’ai pas le temps à la fois d’encadrer les étudiants, et d’aller les rencontrer. Surtout, merci à eux de m’avoir donné l’occasion d’expliquer tout ce qui précède... à nos étudiants et à moi-même.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales