English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Cessons de parler d’acides gras !

Ce matin, une question :

Outre les effets positif ou négatifs sur la santé que peuvent avoir les différents acides gras, y a-t-il une différence dans la pratique au niveau de l’utilisation et les propriété de ces acides gras ? Ou les influences dépendront surtout de quel type de matière grasses (huile ou graisse) nous utilisons ?

Commençons par le commencement, à savoir que l’on me parle d’effets positifs ou négatifs des acides gras : on trouvera dans au moins deux autres billets les raisons pour lesquelles je me refuse absolument à parler de nutrition ou de diététique en public, même si la question m’intéresse un peu et si je fais une bibliographie spécifique.
Voici :
http://hervethis.blogspot.com/2019/10/ni-nutrition-ni-toxicologie.html
et
https://hervethis.blogspot.com/2022/01/oblige-dy-revenir-en-mameliorant-un-peu.html

Mais je m’arrête surtout sur ces acides gras... car il n’y en a pas dans notre alimentation !

Je peux évidemment renvoyer un article que j’ai écrit sur cette question à propos de la rigueur terminologique de ceux qui parlent d’objets de chimie en public (https://www.academie-agriculture.fr/publications/notes-academiques/la-rigueur-terminologique-pour-les-concepts-de-la-chimie-une-base), mais il faut commencer par dire que les huiles et les autres graisses alimentaires ne contiennent pas d’acide gras !
Ces matières sont composés de triglycérides, qui sont des espèces chimiques dont les molécules sont faites chacune d’un résidu de glycérol et de trois résidus d’acides gras.
Entendons-nous bien : le mot "résidu" signifie que, dans ces molécules de triglycérides, les chimistes arrivent à distinguer des atomes organisés un peu comme dans la molécule de glycérol, un peu comme dans les molécules d’acides gras.
Mais il n’y a pas de molécule de glycérol ni de molécules d’acides gras dans mais la molécule de triglycéride ; et si l’on a synthétisé - chimiquement- un molécule de triglycéride à partir d’une molécule de glycérol et de trois molécules d’acides gras, les atomes se sont réorganisés, certains ont été perdus, et l’on n’a pas obtenu un simple assemble, au sens d’une juxtaposition, mais une nouvelle molécule.
Bref, arrêtons donc de parler des acides gras et parlons seulement de résidus d’acides gras si nous voulons décrire les parties lié au résidu de glycérol dans les triglycérides.

Allons, disons-en un peu plus sur le glycérol et sur les acides gras.

Le glycérol, pour commencer, est le composé qui fait la populaire "glycérine". Ses molécules sont formées d’un squelette de trois atomes de carbone enchaînés linéairement, avec, lié à chaque atome de carbone, un atome d’oxygène lié à un atome d’hydrogène ; plus des atomes d’hydrogène afin que chaque atome de carbone ait quatre liaisons chimiques.
Les acides gras, eux, sont des chaîne d’atomes de carbone plus ou moins longues, avec, à une extrémité, un groupe "acide carboxylique", avec l’atome de carbone lié, d’une part, à un atome d’oxygène, et, d’autre part, à un atome d’oxygène lié à un atome d’hydrogène.

Et les triglycérides, enfin, sont des composés dont les molécules sont comme des pieuvres à trois tentacules. La "tête", c’est le résidu de glycérol, et les trois tentacules sont les trois résidus d’acides gras.

A propos de la seconde partie de la phrase initiale de la question

Là encore, la question n’a pas de sens... car s’il n’y a pas d’acide gras dans les graisses ou huiles, il ne peut y avoir de particularités d’utilisation de ces derniers : ;-)

En revanche, on peut se poser la question à propos des triglycérides. Et là, oui, il y a de vrais différences de comportement physique des différents triglycérides.

Considérons d’abord un triglycéride où les trois résidus d’acides gras seraient petits, c’est-à-dire avec un petit nombre d’atomes de carbone. Les molécules de ce triglycérides seraient légères, donc animées d’une plus grande vitesse à une température donnée et elle s’empileraient plus difficilement que des molécules plus grosses, avec plus d’atomes de carbone dans les résidus d’acides gras.
D’ailleurs, la longueur des chaînes des résidus d’acides gras n’est pas la seule caractéristique moléculaire qui détermine la température de fusion : les "doubles liaisons" entre les atomes de carbone, ce que l’on désigne aussi par le terme d’ "insaturation", font les molécules plus fusibles.

Et voilà pourquoi les triglycérides d’une huile sont liquides, aux températures ambiantes, alors que les triglycérides du beurre ou du lard ne le sont pas.
Pour ces derniers, il y a une proportion liquide, et une proportion solide. Pour le beurre, par exemple, tous les triglycérides sont solides à la température de -10 °C, et ils sont tous liquides au delà de 50 °C.

Ce qui est intéressant à savoir pour la cuisine ou la pâtisserie, c’est que les matières grasses se mélangent très bien : on peut parfaitement mélanger de l’huile à du beurre fondu, ou à du chocolat fondu.
On obtient alors des mélanges de triglycérides avec des comportements de fusion particuliers, intermédiaires, et, aux températures ambiantes, des différences de consistance intermédiaires aussi.

D’ailleurs, je ne dois pas oublier de renvoyer à une fiche de l’Encyclopédie de l’Académie d’agriculture à ce propos : https://www.academie-agriculture.fr/mots-clefs-encyclopedie/fusion

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales