English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Former, Chercher, Innover Pour l’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt.

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Compte rendu du séminaire de gastronomie moléculaire parisien de septembre 2014

Séminaire de gastronomie moléculaire
15 septembre 2014

Thème :

On dit que le sel dans la pâte à chou fait éclater les choux ; est-ce vrai ?

Dans ce compte rendu :

1- introduction : ce que sont ces séminaires

2- points divers

3- choix du thème du prochain séminaire

4- travaux du mois

5- acclimation « note à note »

1- Introduction :

Les séminaires de gastronomie moléculaire sont des rencontres ouvertes à tous, organisées dans le cadre d’une convention entre l’International Centre for Molecular Gastronomy AgroParis-Tech (http://www.agroparistech.fr/-Centre-international-de-.html) et le Centre Grégoire Ferrandi de la Chambre de commerce de Paris. Ils sont animés par Hervé This.

Toute personne qui le souhaite peut venir discuter et tester expérimentalement des « précisions culinaires »1.
Les séminaires de gastronomie moléculaire ont aussi une fonction de formation (notamment continuée), et, depuis octobre 2013, à la demande des participants, les séminaires doivent aussi contribuer à l’acclimatation de la « cuisine note à note » (http://www.agroparistech.fr/-Les-explorations-de-la-cuisine-.html).

Le plus souvent, les séminaires de gastronomie moléculaire ont lieu le 3e lundi du mois (sauf juillet et août), de 16 à 18 heures, à l’École supérieure de cuisine française de la Chambre de commerce de Paris (merci à nos amis de l’ESCF, et tout particulièrement à Bruno de Monte, le directeur du Centre Ferrandi, et à Christian Foucher et Nicolas Denizard, qui nous accueillent), 28 bis rue de l’abbé Grégoire, 75006 Paris.

L’entrée est libre, mais il est préférable de s’inscrire par email à icmg chez agroparistech.fr. On peut venir quand on veut/peut, sans formalité particulière. C’est évidemment gratuit, puisque fondé sur le travail de tous les participants et animé par un agent de l’Etat, au service du public, donc.

2- Points divers

○ On présente plusieurs livres :
- Les mots croisés du Petit Larousse (Le Petit Larousse)
- Ni cru ni cuit, par Marie-Claire Frédéric (Amar Editions)
- Mon histoire de cuisine, par Hervé This (Editions Belin)

○ On discute l’usage du terme « naturel ». On rappelle que, en français, est naturel ce qui n’a pas fait l’objet d’une transformation par l’être humain, sans quoi l’objet considéré devient artificiel, avec le mot « art » présent dans « artificiel ».
Il faut donc conclure que les mets ne sont jamais naturel, puisqu’ils sont le fruit de l’art culinaire ! En conséquence, on se gausse de l’emploi de ce terme, ainsi que celui de « naturalité » par des commerçants qui sont soit ignorants de la langue, soit un peu malhonnêtes.

○ On évoque le Deuxième Concours International de Cuisine Note à Note, dont la remise des prix a eu lieu le 23 juin 2014, à l’AgroParisTech, dans le cadre des Rencontres AgroParisTech de l’Alimentation (http://www.agroparistech.fr/Les-Rencontres-AgroParisTech-de-l.html). Les résultats seront prochainement mis en ligne.

○ On évoque le Troisième Concours International de Cuisine Note à Note : ce concours est lancé, et l’on présente les règles du troisième concours : les organisateurs du concours envoient gratuitement des échantillons de protéines (laitières, fournies par la société Ingredia ; et végétales, fournies par le Groupe d’étude et de promotion des protéines végétales, GEPV), de polyphénols (fournis par la coopérative Grap’Sud) et une solution de 1-octèn-3-ol (disons simplément « octénol ») dans de l’huile neutre. Avec ces produits, il s’agit de proposer un à trois plats, qui auront donc une consistance, une saveur, une odeur, une couleur… Bref, un plat. Ah, j’allais oublier : l’utilisation des protéines est aussi simple que celle de la gélatine ou du blanc d’oeuf en poudre ; les polyphénols sont une poudre violette absolument merveilleuse, analogue à du vin réduit au miroir en poudre, et l’octénol a une remarquable odeur de sous-bois, proche de celle d’un champignon sauvage.
N’hésitez donc pas à vous inscrire en envoyant un email à icmg chez agroparistech.fr

○ On discute brièvement les questions de mise en scène, à propos desquelles on renvoie vers le compte rendu du séminaire consacré au travail de salle.

○ Une question est posée à propos du braisage, dont on rappelle qu’il se faisait en braisière, « cendres dessus et dessous ». Cette technique était un ancêtre de la cuisson à basse température, laquelle permet d’éviter les coups de chaud, ces échauffements qui déterminent la consistance des viandes. On renvoie, pour l’explication du phénomène, au livre « Mon histoire de cuisine ».

○ H. This signale une comparaison entre une sauce wöhler et une sauce au vin traditionnelle. A deux occasions récentes, la sauce wöhler (polyphénols, acide tartrique, éthanol, sel, gélatine, huile émulsionnée) a été préférée à la sauce traditionnelle, alors que sa réalisation a pris beaucoup moins de temps (1 minute, contre 1 journée). On s’interroge sur le travail culinaire, et, notamment, sur le « fait maison ». A ce propos, on signale qu’un débat sur le fait maison est organisé le 29 septembre, à AgroParisTech. Il réunira notamment Jean-Paul Branlard, professeur du droit de l’alimentation à la Faculté de S

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales