English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Des confusions sur des sites pourtant officiels

Oui, ces billets n’engagent que moi : voir le blog de Hervé This : http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html->http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html]
Mais j’invite tous ceux qui veulent faire mieux (ce qui est mieux que faire seulement bien) à m’aider, en me proposant des améliorations : icmg chez agroparistech.fr

Là, allant sur un site officiel de toxicologie, je vois le mot "substance" utilisé pour "espèce chimique". Vite, chers collègues, corrigez votre document.

Car c’est pour le bien des apprenants, et aussi de tous nos concitoyens, que nous devons pourchasser les confusions : de même que les huiles ne sont pas faites d’acides gras, de même que les protéines ne sont pas de simples "assemblages" d’acides aminés, les molécules ne sont pas des composés ni des espèces chimiques, et les composés ou les espèces chimiques ne sont pas des "substances".

Me connaissant, on se doute bien que je ne dis pas cela au hasard, mais que je me fonde sur des documents parfaitement officiels, internationalement acceptés, tels ceux de l’IUPAC, ou sur des discussions abondantes qui trouvent leur place dans des publications scientifiques (avec évaluations serrées par des pairs), tel le Journal of Chemical Education. En français, il aura aussi le Bulletin de l’Union des Physiciens, par exemple, ou l’Actualité chimique. Et bien d’autres.
Bref, des documents que ceux qui parlent de chimie, ou qui en utilisent les notions, devraient bien consulter (je parle évidemment pour ceux qui ne le font pas, et pas pour ceux qui le font).


Commençons par le plus simple : la "substance".

Et commençons par aller sur un dictionnaire officiel de la langue française, le Trésor de la langue française informatisé, du CNRS et de l’Université de Nancy, qui nous dit :

Philosophie : Ce qui existe en soi, de manière permanente par opposition à ce qui change.
Ce dont un corps est fait. Synon. matière.
Matière organique ou inorganique, produit chimique caractérisé(e) par sa spécificité, sa nature, son état ou ses propriétés.
Empr. au lat. substantia « être, essence, existence, réalité d’une chose » et tardivement « aliments, nourriture ; moyens de subsistance, biens, fortune » (de substare « être dessous, se tenir dessous »).

Bref, la substance, c’est l’objet matériel : l’eau est une substance, ainsi que la terre ou l’air.

Qu’en disent-les instances internationales de chimie ? Je trouve (https://doi.org/10.1351/goldbook.C01039) :

Chemical substance : Matter of constant composition best characterized by the entities (molecules, formula units, atoms) it is composed of. Physical properties such as density, refractive index , electric conductivity, melting point etc. characterize the chemical substance.

Oui, la substance est composée de molécules, atomes, etc. Et c’est pourquoi nous devons arriver d’abord à ces derniers. Commençons par...

Molécules et atomes, mais aussi ions, par exemple

Là, il nous faut rêver à l’existence d’un "super-microscope", qui nous permettrait de voir au coeur des substances.
Pour l’eau, ce liquide, cette substance liquide, nous verrions des objets tous identiques, qui sont des molécules d’eau. Et chaque molécule d’eau est fait d’atomes.
Pour le sucre de table, nous verrions que les cristaux qui font le sucre en poudre sont en fait des empilements réguliers (des cristaux) de molécules toutes identifiques, qui sont des molécule de saccharose. Et ces molécules de saccharose font faites d’atomes, de carbone, d’oxygène ou d’hydrogène.
Pour le sel de table très pur, nous verrions que les cristaux sont des empilements réguliers d’atomes (de chlore et de sodium, alternés), mais ces atomes sont nommés "ions", car ils se sont échangés des électrons.
Pour un métal, tel le fer, encore des atomes, et qui ont mis des électrons en commun.

Et les composés ? Et les éléments ?

Reste le troisième terme évoqué en introduction : celui de composé, que je rapproche d’ "espèce chimique".
Un composé, une espèce chimique, c’est une catégorie particulière de molécules toutes identiques. L’éthanol est un composé : et les molécules d’éthanol sont faites d’atomes (de carbone, hydrogène, oxygène).
Mais il y a une différence entre l’éthanol matière, et l’éthanol composé. Pour l’éthanol absolu, à la température ambiante, il y a la substance, la matière. Le composé, lui, est une catégorie. Idem pour l’espèce chimique.
D’ailleurs, très honnêtement, le terme d’espèces chimique est plus large que celui de composé, puisque l’« espèce chimique » est une appellation générique se référant à un ensemble d’entités chimiques identiques : ces entités sont soit un atome (espèce chimique atomique), soit un groupe d’atomes liés qui peut, selon sa charge électrique et sa configuration électronique, être une molécule, un ion ou un radical.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales