English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Disons des choses simples pour ceux qui n’ont pas appris la chimie, ou qui l’on oubliée

Les "réactions" ?

Aujourd’hui, on m’interroge sur ce qu’est une "réaction chimique", et je vais essayer de répondre simplement, sans trop insister qu’une réaction est une réaction est "chimique" quand elle est étudiée par la chimie, que c’est un réarrangement d’atomes.

Le plus simple, c’est peut-être de partir du sucre, le sucre de table, qui se présente souvent sous la forme de petits cristaux blancs.

On ne le voit pas à l’oeil nu, mais ces cristaux sont des empilements réguliers, dans les trois directions de l’espace, comme un jeu de cubes bien assemblés, d’objets que l’on nomme des molécule de saccharose.

Ces molécules sont toutes constituées de la même façon, avec des atomes de carbone, d’hydrogène et d’oxygène, mais nous n’avons pas besoin pour l’instant de rentrer plus en détail dans cette construction. Qu’il nous suffise de dire que les molécule de saccharose sont empilées régulièrement.

Quand on chauffe du sucre, on le voit fondre d’abord, c’est-à-dire former un liquide, mais bientôt, il brunit, et une odeur de caramel apparaît. Cette caramélisation correspond non pas une seule réaction, mais à beaucoup, ce qui signifie que les molécule de saccharose sont modifiées par la chaleur de diverses façons. Par exemple, certaines sont divisées en deux moitiés ; d’autres perdent des petits morceaux, etc.

Surtout, on voit que les assemblages d’atomes (les molécules) que l’on récupère finalement ne sont pas les molécules que l’on avait initialement.

De la chimie, pas de la physique

Cette modification des molécules est bien différente de la transformation que l’on aurait quand on chauffe un glaçon. Un glaçon est un solide, fait par un empilement régulier de molécules d’eau ; quand on le chauffe, le glaçon fond, ce qui signifie que les molécules d’eau se séparent... mais elles ne se modifient pas ! La meilleure preuve, c’est que, quand on refroidit l’eau liquide, elle ressemble de la glace. Il y avait les mêmes molécules avant et après : dans ce cas-là, il n’y a pas de réaction "chimique".

En cuisine

En cuisine, il y a des réactions nombreuses, qui font des couleurs, des saveurs, des odeurs nouvelles.
Que l’on pense au brunissement d’un steak, à la caramélisation déjà évoquée, au brunissement de haricots verts...
Chaque fois qu’il y a l’emploi de la chaleur sur des composés un peu délicats, on est presque sûr qu’il y a eu des réactions qui ont modifié les molécules présentes.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales