English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Dispositifs expérimentaux et mesures réalisées

Voici un schéma explicatif du dispositif des couches en lasagne installé dans chaque bac :

Figure issue de la thèse de Baptiste Grard

Pour constituer les Technosols et la couche drainante, les produits résiduaires urbains suivants ont été testés :

Photos des différents résidus urbains utilisés dans le cadre des expérimentations. ©Baptiste Grard et Charlène Zahir

Ainsi, voici quelques exemples de dispositifs expérimentaux, avec différentes modalités :

Figure issue de la thèse de Baptiste Grard

Conduites et pratiques culturales sur les trois dispositifs :
Le désherbage est réalisé avec de petits outils de jardinage. Le Technosol étant recouvert de plaquettes forestières/paillis, il est peu nécessaire. La lutte contre les ravageurs est faite en bio.
En surface, des plaquettes de bois sont utilisées en paillage pour limiter l’évaporation.
Les cultures ont été choisies du fait qu’elles sont les plus représentées à Paris dans les jardins associatifs et qu’elles permettent de varier les besoins en nutriments ainsi que les structures racinaires.

Dispositif n°1 Dispositif n°2 Dispositif n°3
Dates Mars 2012 – aujourd’hui Mars 2013 – Mars 2015 Novembre 2015 – Novembre 2018
Nombre de bacs 15 9 36
Nombre de traitements 5 3 6
Matériaux parentaux Compost de déchets verts, bois broyé, résidu de champignonnière, terreau Compost de déchets verts, bois broyé, terreau Compost de biodéchets, résidu de champignonnière, bois broyé, briques et tuiles concassées
Epaisseur initiale du Technosol 30cm 30cm 30cm
Apport annuel de résidus urbains * Oui Oui Non
Collecte des eaux de percolation ** Non Oui Oui

* : Etant donné que le niveau du Technosol baisse chaque année par rapport au niveau initial (de 30 cm de haut) de façon différenciée selon les bacs, nous l’avons complété chaque année jusqu’à 30 cm avec la couche supérieure (compost, mélange de compost et bois broyé ou terreau). Cela veut dire que nous faisons chaque année un apport de matériaux.

** : Les bacs sont surélevés sur palettes, avec des bidons de récupération en-dessous pour collecter les eaux qui sont évacuées depuis le fond du bac.

Au niveau de ces dispositifs, des prélèvements sont réalisés régulièrement, et des échantillons sont analysés en laboratoire. Les plantes sont récoltées et les mesures concernent la quantité mais aussi la qualité, que ce soit la teneur en éléments contaminants, la teneur en eau ou la teneur en certains éléments nutritifs. Au niveau du sol, l’évolution est suivie par des prélèvements avec un regard sur les caractéristiques physiques et chimiques. Enfin, les eaux de percolation sont récoltées sous les bacs pour évaluer les volumes retenus et la qualité des eaux.


Figure présentant les mesures réalisées, ©Baptiste Grard

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales