English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Ingénierie des Espaces Végétalisés Urbains (IEVU)

Télécharger la présentation

Télécharger la fiche descriptive

Plaquette de présentation des stages IEVU 2017-2018

Plaquette de présentation des stages IEVU 2016-2017

Dominante d’approfondissement « Ingénierie des Espaces Végétalisés Urbains » (IEVU)

MOTS CLES

Espaces végétalisés en ville, Nature en ville, Agriculture urbaine, Foresterie urbaine, Eco-conception des quartiers, Aménagement urbain, Développement durable des villes, Fonctions sociales,Climat et pollution en milieu urbain.

RESPONSABLES DE LA FORMATION (DEPARTEMENT)

Marie-Reine FLEISCH (SIAFEE), Nancy

Xavier GUIOMAR (SIAFEE), Ile-de-France

Patrick Stella (SIAFEE), Ile de France

EQUIPES AGROPARISTECH IMPLIQUEES ET INTERVENANTS EXTERIEURS

Interne : CChristine Aubry (INRA), Marie-Reine Fleisch, Jean-Marc Gilliot, Xavier Guiomar, Bernard Jabiol, Patrick Stella, Jean Roger-Estrade (SIAFEE), François Chiron, Nathalie Frascaria (SVS), plus une équipe d’enseignants d’anglais.

Externe : Divers professionnels (collectivités, bureaux d’études, groupe Vinci, Gestionaires de domaines de l’Etat) impliqués dans l’aménagement des espaces végétalisés en ville. AgroCampus Ouest, Plante et Cité

LOCALISATION

AgroParisTech, Ile-de-France (Tronc commun et option « Agriculture Urbaine »)
site Nancy (option « Foresterie urbaine »)

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Plus de la moitié de la population mondiale vit dans un espace urbain et la réflexion pour des villes plus durables appelle au développement de la part des surfaces vertes, sous des formes très diverses (espaces verts mais aussi toits ou murs végétalisés, trames vertes, corridors, etc…), en raison des multiples services rendus par ces espaces (sur la thermique des bâtiments, le cycle de l’eau, la biodiversité, …).

Cela soulève de nombreuses questions sur la quantification des services rendus, sur la conception d’espaces permettant d’optimiser la répartition spatiale de ces surfaces, sur la manière de les conduire en minimisant les impacts environnementaux ou le coût énergétique.

Par ailleurs, les formes de production agricole en ville se diversifient. Avec, dans les pays du Sud, une fonction essentiellement alimentaire qui se met en place sous des formes parfois très innovantes et dans les pays du Nord, un développement motivé par des raisons plus variées (cadre de vie, militantisme, paupérisation,...).
Cet essor de l’agriculture urbaine soulève lui aussi de nombreuses questions : sur les performances ; sur les impacts environnementaux ; sur les services rendus ; sur les filières et leurs performances.

Cette dominante d’approfondissement a pour ambition de former des ingénieurs à même de penser l’espace végétalisé (EV) en ville et à ses interfaces, en basant cette réflexion sur un socle de compétences techniques de haut niveau et en prenant en compte toutes les dimensions (techniques, économiques, sociales, environnementales,..) des problèmes posés.

COMPETENCES, CŒUR DE METIER DE LA SPECIALITE

  • Connaître et analyser le fonctionnement des écosystèmes urbains ;
  • Savoir faire un diagnostic d’EV en ville ;
  • Savoir concevoir et gérer les EV urbains quels que soient leur type (friches industrielles, jardins urbains, espaces verts récréatifs, toits végétaux, délaissés urbains, espaces ouverts des zones d’activités…) et leur destination (production, récréation, environnement,…) ;
  • Savoir concevoir des trames vertes et bleues urbaines ;
  • Savoir travailler en équipe pluridisciplinaire dans le monde de l’urbanisme (architecte, entreprise de BTP, paysagiste, agronomes, pédologues, écologues, associations, …) ;
  • Savoir négocier et mettre en œuvre des concertations avec les élus, l’administration, les associations, les habitants, les propriétaires.

DEBOUCHES ET EMPLOIS

Les débouchés visés par cette formation sont variés et répondent à une demande croissante d’ingénieurs à même de contribuer efficacement à l’éco-conception ou à la réhabilitation d’espaces urbains durables, au sein d’entreprises privées (grands groupes de BTP, bureaux d’étude), de collectivités territoriales ou de services de l’Etat.

RECRUTEMENT

Effectifs et mode de candidature

En interne la spécialisation est ouverte à tous les étudiant(e)s ayant satisfait aux critères pour le passage en troisième année, sans demande de pré requis particulier.

Quelques places seront disponibles pour des étudiant(e)s extérieurs à AgroParisTech. L’admission sera conditionnée à l’examen d’un dossier de candidature et à une formation préalable dans les disciplines spécifiques (écologie, agronomie,…).

Le nombre maximum d’étudiant(e)s admis dans la Dominante est de 30. La DA est ouverte aux extérieurs en fonction des places disponibles. Enfin, la DA pourra accueillir quelques professionnels (max 5), pour l’obtention du Certificat de Spécialité

CONTENU ACADEMIQUE, STRUCTURE ET MODALITES PEDAGOGIQUES (CREDITS ECTS)

L’année comprend une partie académique de 23 semaines, de mi-septembre à fin février. Cette partie s’organise en deux temps : un tronc commun suivi d’une option, à choisir parmi 2 possibilités : Foresterie Urbaine et Agriculture Urbaine. La seconde partie de l’année est dédiée au stage de fin d’études, de mars à septembre.

Le Tronc commun est axé sur l’approfondissement des connaissances ; les options sont orientées vers l’acquisition de savoir-faire. Le stage est le lieu de l’acquisition d’une première expérience professionnelle.

Tronc commun

Le tronc commun est composé de 5 modules : En septembre, un premier module (66 h, 2,5 ECTS) présentera les enjeux associés à la maîtrise des espaces végétalisés urbains, qu’ils soient ou non productifs. Trois modules permettent ensuite d’approfondir les aspects techniques spécifiquement liés à la problématique de l’ingénierie des espaces végétalisés en ville (écologie urbaine (60 h, 3 ECTS), typologie des EV en ville (30 h, 2 ECTS), maîtrise des bioagresseurs - 24 h, 2 ECTS). Enfin, un module sera consacré à la géomatique (60 h, 2,5 ECTS). Un enseignement d’anglais (30h, 1 ECTS) complètera aussi le tronc commun.

Enseignement optionnel

En janvier et février les étudiant(e)s auront à choisir entre deux options, représentant un volume horaire d’environ 150 h. (11 ECTS).

Option « Foresterie Urbaine : promouvoir de nouvelles fonctions du végétal en ville et gérer les espaces végétalisés ».

L’objectif principal est l’acquisition de connaissances et surtout de savoir-faire spécifiques à :

  • la conception et la gestion des espaces végétalisés à fonctions récréatives ou environnementales,
  • l’adaptation des modes de gestion aux nouvelles attentes sociétales et,
  • la promotion des réponses végétales aux nouveaux enjeux urbains. L’option comprend deux modules.

Module 1 : Elaboration de plans de gestion d’espaces végétalisés
Module 2 : Conception d’espaces végétalisés multifonctionnels pour des villes durables

Option « Agriculture Urbaine ».
Le principal objectif de cette option est l’acquisition des savoir-faire et des méthodes nécessaires pour évaluer et concevoir des systèmes socio-techniques en Agriculture Urbaine.
Module 1 : Notions et concepts essentiels pour l’étude de l’agriculture urbaine.
Module 2 : Diversité des fonctions et des services de l’agriculture urbaine.
Module 3 : Place de l’agriculture urbaine dans les politiques des villes.

Stage de fin d’étude

Le stage est une première expérience du métier d’ingénieur, conduite sous un double tutorat : celui du maître de stage de l’entreprise d’accueil et celui d’un enseignant des départements SIAFEE ou SVS.
Les sujets peuvent être proposés par les enseignants ou par les étudiants sous réserve de la validation par le corps enseignant.

Exemple de stages réalisés en 2016-2017 : voir la plaquette de présentation des stages à télécharger (en haut ou bas de page).

Projet

Durant le premier semestre, les étudiant(e)s auront également à conduire, par petit groupe de 4 à 5, un projet d’ingénieur (80 h, 6 ECTS).

Ce projet portera sur un diagnostic de situation préalable à la mise en place d’un projet d’espace vert urbain (analyse des potentialités, des contraintes du milieu naturel, cadre règlementaire, aspects fonciers, demande sociale…), si possible à la demande d’un professionnel (collectivité publique, entreprise, bureau d’étude). ).
Des mini-projets de durée plus réduite sont également programmés dans les options.

Modalités d’évaluation

Chaque module fait l’objet d’une évaluation dont les modalités sont variées.
L’évaluation du stage porte sur le mémoire écrit et sur la restitution orale.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2018 © AgroParisTech - Mentions légales