English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

L’université Paris-Saclay voit officiellement le jour le 5 novembre 2019

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

L’évaluation en double anonymat

Le blog de Herve This : http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html->http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html]
Des reactions ? Ecrivez a icmg chez agroparistech.fr

Dans les dernières décennies, la publication d’articles scientifiques se faisait de la façon suivante : l’auteur envoyait son manuscrit à l’éditeur, et celui-ci le transmettait à deux rapporteurs. Puis il recevait les rapports, et, selon les retours, décidait de publier le manuscrit, après d’éventuelles modifications, ou bien refusait le texte.
L’évaluation avait plusieurs fonctions. D’abord évaluer la qualité du travail. Ensuite dépister d’éventuelles failles de ce dernier, et permettre aux auteurs de les corriger, avant qu’ils ne soumettent un manuscrit amélioré. Dans le pire des cas, les auteurs devaient tout refaire.

Cela, c’était en théorie, mais en pratique, les éditeurs de journaux imprimés sur du papier ont voulu réduire le nombre de pages imprimées (en raisons des coûts), et ils ont donc demandé aux comités éditoriaux de refuser le plus d’articles possibles ; quand cette demande n’était pas explicité, c’était aux éditeurs de faire les refus, ce qui a conduit à un nombre croissant d’articles refusés non pas pour des questions de qualité scientifique, mais plutôt pour des raisons de coût.

Aujourd’hui, le numérique a bien changé les choses, et les journaux gratuits et libres s’imposent, sans d’ailleurs que la qualité scientifique ne soit diminuée, puisque ces journaux font la même évaluation des manuscrits que par le passé. Certes, il y a eu (et il y a encore) des éditeurs malhonnêtes qui publient des journaux libres (pour les lecteurs), mais pas gratuits (pour les auteurs), de sorte que l’évaluation est biaisée par le fait que le journal gagne de l’argent en publiant des textes qui ne mériteraient pas de l’être.
Mais regardons levons notre regard, de la boue vers le soleil : regardons le monde honnête. Que ce soit il y a plusieurs décennies, ou bien il y a moins de dix ans, ou bien aujourd’hui, je reste étonné que, sollicité comme rapporteur, je reçoive des articles qui ne sont pas anonymisés. Bien sûr, j’essaie d’être une personne de qualité, impartiale, donc, mais il est tellement plus simple que l’éditeur qui me soumet des textes à évaluer supprime le nom des auteurs, afin de me faciliter l’impartialité !
Plus généralement, je ne comprends même pas comment la communauté scientifique a supporté et supporte encore parfois que le double anonymat des évaluations ne soit pas la règle absolue de l’évaluation scientifique. Car, que nous le voulions ou non, nous sommes influencés par l’origine des textes, et nous aurons toujours le sentiment qu’un travail effectué dans un grand centre scientifique sera plus fiable que le travail fait dans des conditions rudimentaires.

Je crois que ce double anonymat est une bonne pratique : il faut que les rapporteurs ignorent qui est l’auteur des manuscrits soumis, et il faut que les auteurs ignorent qui sont les rapporteurs. De la sorte, nous maintiendrons à la fois une saine évaluation, et aussi une bonne ambiance dans notre communauté (car, qu’on le veuille ou non, nous risquons d’en vouloir à un rapporteur qui aurait refusé un de nos articles, ou bien qui aurait été excessivement tâtillon, et nous aurait fait passer du temps que nous jugeons perdu).

Bref, le double anonymat s’impose dans les évaluations de nos productions scientifiques écrites !

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales