English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

La "catalyse"

Oui, ces billets n’engagent que moi : voir le blog de Herve This : http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html->http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html]

Mais j’invite tous ceux qui veulent faire mieux (ce qui est mieux que faire seulement bien) a m’aider, en me proposant des améliorations : icmg chez agroparistech.fr

Dans la famille "chimie", je voudrais la "catalyse" !

Oui, fois-ci, je me propose d’expliquer ce qu’est une catalyse.

On pourrait dire que c’est l’action d’un composé, qui provoque une réaction, sans être modifié dans l’opération. Mais ça reste abstrait !

Un exemple, en partant d’eau et d’une pile : si on met dans l’eau des fils conducteurs reliés aux deux pôles d’une pile, on peut récupérer deux gaz, qui ont pour nom dihydrogène et dioxygène. L’eau est dissociée, les atomes de ses molécules se réorganisent différemment, sous l’action du courant électrique (incroyable, non ?).

Puis quand on mélange ces deux gaz que sont le dioxygène et le dihydrogène, on obtient un mélange gazeux, transparent, incolore, sans odeur... Et ce mélange peut subsister très longtemps ainsi.

Mais si l’on approche du mélange de la poudre de ce métal qu’est le platine, alors cela déclenche une explosion... et les atomes des deux gaz se réorganisent, sur le métal, et forment à nouveau des molécules d’eau. On dit que le platine a "catalysé" la réaction : il était platine, avant, et il reste platine après. On voit qu’il a participé à la réaction, mais qu’il n’a pas été consommé par la réaction.

Un cas où un corps serait consommé ? Et bien, dans la réaction précédente, le dihydrogène est consommé, puisqu’il disparaît. Et le dioxygène aussi.

En cuisine

Mais si tout cela peut se faire dans une cuisine, il ne s’agit pas de cuisine : on n’est pas nourri avec du dioxygène ou du dihydrogène, et l’eau ne nourrit pas, même si elle désaltère !

Plus en cuisine, on peut voir une catalyse amusante, avec un morceau de sucre, un petit bout de papier, une tasse et un briquet.

Commençons à mettre le sucre dans la flamme du briquet : nous le voyons devenir marron et se mettre à couler.

Puis, faisons brûler le petit morceau de papier dans la tasse pour tenir des cendres, trempons le sucre dans ces dernières, avant de le mettre dans la flamme : cette fois, le morceau de brune de sucre brûle, avec une flamme.

C’est que les cendres contiennent des matières, notamment des métaux, qui catalysent la réaction de combustion : au lieu que le saccharose du sucre soit simplement décomposé par la chaleur, il peut réagir avec le dioxygène qui se trouve dans l’air, et cela fait une combustion comme nous en avons l’habitude avec du bois.

La cendre n’est pas modifiée dans la réaction : il y avait la cendre et il y aura la cendre. Or si un corps participe à une réaction sans être modifié par celle-ci, c’est un catalyseur. Les cendres contiennent un catalyseur.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales