English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

La question du contrat d’enseignement

Dans un précédent billet, j’étais arrivé à conclusion que, au moins au niveau du mastère, nous devions inviter les étudiants à apprendre à lire des articles scientifiques. Dans un billet suivant, j’ai me suis demander comment l’enseignant pouvait sélectionner de tels articles et comment il pouvait enseigner à lire un article scientifique. Ces informations, je les ai mises en ligne. J’ai affiché à la fois mes conclusions, mais aussi mes hésitations, mes questions, mes doutes, car la question de l’enseignement mérite bien un immense débat.

Et je veux en arriver à ce point que ce débat n’a pas lieu d’être seulement entre les chercheurs et les enseignants-chercheurs. En effet si l’on gave des oies, elles résisteront, et le résultats sera médiocre, mais si, comme le propose Aristophane, l’enseignement revient à allumer un brasier, alors la question est très différente et nous devons pouvoir avoir l’honnêteté de discuter avec les étudiants les méthodes pédagogiques que nous proposons de mettre en oeuvre. Évidemment nous devrons avoir des méthodes explicites et nous devons nous y tenir, sans quoi le contrat est rompu.

C’est le mot qui m’importe aujourd’hui : le contrat. Dans le fond, je vois d’un côté des enseignants, de l’autre des étudiants. Cela ne changera doute pas, et, en tout cas pour l’instant, il s’agit que, ensemble, les étudiants gagnent en connaissances et en compétences.
Je maintiens que, si l’objectif est clair, le chemin est plus facile. Par exemple, si je ne sais pas que je dois aller à Colmar, je n’arriverai pas à Colmar. En revanche, si je sais que je dois aller à Colmar, alors, si je ne suis pas complètement empoté, il me sera facile de déterminer les moyens par lesquels je vais y arriver, puis les étapes précises de mon trajet. Par exemple, si je décide d’y aller en train, en partant de mon laboratoire de Paris, je prendrai d’abord le métro, puis je prendrai le TGV, puis je changerai de quai à Strasbourg, je prendrai un autre train, etc. Une fois l’objectif fixé, et s’il est accepté, je peut mettre en œuvre les ressources de mon esprit pour atteindre l’objectif.

Par conséquent, tout cours doit commencer par une présentation des objectifs. C’est quand ces objectifs seront clairs que les étudiants pourront décider de les atteindre, et, ensuite, mettre en oeuvre les moyens pour y parvenir. C’est un contrat pédagogique, qui doit être explicite. Il doit y avoir des étapes, et ces étapes peuvent s’appeler des évaluations à mi parcours, des exercices, des travaux dirigés, des devoirs... Bref, à nous d’organiser les étapes pour que le chemin soit balisé et que les étudiants parviennent à atteindre l’objectif. D’autre part, nous pouvons essayer de leur faciliter la vie. Ce n’est pas la peine de leur proposer d’aller en train s’il n’y a pas de ligne de train qui mène à destination. Evidemment nos étudiants méritent bien, au moins pour ceux qui ont décidé de devenir de belles personnes, que nous nous consacrions à eux et que nous suivions les progrès qu’ils font dans la voie décidée en commun. Puisque nous en sommes aux métaphores, j’aime bien celle de l’apprentissage de la natation. Un enfant qui ne sait pas nager et qu’on met dans l’eau se noie. Il faut donc au minimum lui avoir expliqué les mouvements, l’avoir soutenu, puis l’avoir lâché un peu. De même si l’on enseigne à des enfants à faire du vélo, il faut un moment où l’on court à côté d’eux en les tenant, avant de les lâcher, afin qu’ils s’aperçoivent qu’ils savent rouler. Tout ne sera pas réglé, mis on aura avancé sur cette foie pédagogique. Il faudra donc, ultérieurement, discuter cette question. Pour l’instant je conclus : faisons-nous bien toujours nos contrats d’enseignement ? En termes de connaissances et de compétences à obtenir ?

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales