English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Les "assemblages" ? Méfions-nous de ce terme trop vague

Ici, je vois que je dois parler d’ "assemblages", car c’est un terme que j’ai critiqué sous la plume d’une collègue et que je me suis vu moi-même utiliser.

Un assemblage, c’est un terme un peu flou, qui signifie simplement que l’on réunit des objets, que l’on forme un groupe.
Rien n’est dit sur la cohésion éventuelle de ces objets.

Car imaginons que l’on colle deux parties, avec de la colle : on a donc bien fait un assemblage.
Mais imaginons que l’on visse des poutrelles pour faire la tour Eiffel, et l’on a également un assemblage, mais d’une autre nature.
Et puis, quand on dispose des cubes les uns sur les autres, on a encore un assemblage.

La nature de l’assemblage n’est pas précisée, par ce terme, et c’est ce qui fait que nous devions insister un peu.

Prenons un exemple dans l’histoire de la chimie des aliments pour montrer pourquoi la question est essentielle. Il y a un peu plus d’un siècle, le chimiste français français Michel Eugène Chevreul étudia la constitution des graisses. Chevreul est celui qui découvrit ce que l’on sait aujourd’hui, à savoir que les principales molécules des graisses sont ce que nous nommons aujourd’hui des triglycérides. Il a parfaitement montré que l’on peut modifier ces molécules pour récupérer une molécule de glycérol et trois molécules d’acide gras, à partir d’une molécule de triglycérides (il n’utilisait pas le terme de molécules comme nous, mais cela revient à cela). Et il a également montré qu’avec trois molécules d’acide gras et une molécule de glycérol, on pouvait synthétiser une molécules de triglycéride.

On est tenté de dire qu’un triglycérides serait un "assemblage" de glycérol et d’acide gras... mais ce serait faux, et c’est là tout l’enjeu du travail de Chevreul.
Certains, en effet, à son époque pensaient que l’on réunissait seulement les quatre entités, et que le triglycérides était un simple assemblage, vaguement collé, des quatre molécules. En revanche, Chevreul, en digne descendant de Lavoisier, faisait une chimie quantitative, à savoir qu’il pesait. Et l’on n’a pas assez dit que les balances de nos prédécesseurs étaient tout aussi précises que les nôtres. Grâce à ces pesées, Chevreul découvrit ce fait extraordinaire que la somme des masses des quatre molécules de glycérol et d’acides gras diffère d’environ 6 % de la masse de la molécule de triglycérides que l’on obtient en partant de ces molécules. Il n’est pas possible qu’une telle différence soit due à une imprécision de mesure, surtout quand on s’est assuré de cette précision, et Chevreul découvrit qu’il y avait une réaction, plutôt qu’un simple assemblage.

On le voit : en chimie, le terme "assemblage" doit être manié avec précaution. Mais... les mots ne doivent-ils pas toujours être utilisés avec précaution ? Un marteau n’est pas un tournevis, une drisse n’est pas une écoute, un troussequin n’est pas un pommeau, la phase n’est pas le neutre, le ciseau n’est pas le burin, le sel n’est pas le sucre, la mayonnaise n’est pas la rémoulade...

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales