English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

The Living, our vocation

L’université Paris-Saclay voit officiellement le jour le 5 novembre 2019

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Share this page imprimante Facebook Twitter

Les étapes de la recherche scientifique

Rédigeant un billet, et voulant renvoyer mes amis vers une description de la méthode scientifique (pour les sciences de la nature, ou sciences quantitatives), je m’aperçois que cette description figure dans mon livre "Cours de gastronomie moléculaire N°1 : Science, technologie, technique (culinaires), quelles relations ?" (éditions Quae/Belin), mais qu’elle ne figure pas dans ce blog. Il faut absolument réparer cela.
A noter que la description que je donne a été testée devant les assemblées scientifiques les plus élevées, et notamment devant plusieurs lauréats du prix Nobel, ainsi que devant des sommités des sciences chimiques, en de très nombreuses occasions, et tout particulièrement, le 4 juillet 2015, à Strasbourg (voir http://www.canalc2.tv/video/13472).
Comme personne ne m’a fait observer que j’étais dans l’erreur, je continue de propager ma vision des choses (fondées, quand même, sur un examen soigneux de l’histoire des sciences et de l’épistémologie).

Je propose donc de considérer que la recherche scientifique se fait par les étapes suivantes, lesquelles constituent la "méthode scientifique" (pour les sciences de la nature, ou sciences quantitatives) :

1. identification d’un phénomène
2. quantification du phénomène
3. réunion des données quantitatives en "lois" synthétiques
4. par un processus d’induction, recherche des mécanismes quantitativement compatibles avec les lois identifiées, ce qui constitue une "théorie", un "modèle"
5. recherche de conséquences de la théorie
6. tests expérimentaux de ces conséquences, ou "prévisions théoriques", en vue d’une réfutation, qui permettra de revenir à 1, et ainsi de suite à l’infini.

On ne dira jamais assez que toute théorie scientifique est fausse (disons insuffisante), et que l’on ne peut donc pas "démontrer scientifiquement", mais seulement réfuter. Autrement dit, l’activité scientifique produit des connaissances en réfutant les théories qu’elle produit.

On ne dira jamais assez, d’autre part, que les sciences de la nature ne sont pas un discours comme les autres : les théories, même si elles sont insuffisantes, comme on l’a vu plus haut, sont quantitativement compatibles avec les caractérisations quantitatives des phénomènes.
Les lois sont, évidemment, des façons synthétiques de donner des faits le plus juste possible, compte tenu des moyens de mesure à un moment donné, et les mécanismes proposés ne le sont pas au hasard, mais parfaitement en accord avec les caractérisations quantitatives.

Et c’est ainsi que les sciences de la nature sont particulières... et merveilleuses !

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Map

Connect
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Related Links
Open space
News
Presse
Download
Address & Location
Contacts


Site Map
A-Z Index

Follow Us
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Follow site activity


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Disclaimer