English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

L’université Paris-Saclay voit officiellement le jour le 5 novembre 2019

AgroParisTech en est l’un des membres fondateurs

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Les stages ?

Oui, ces billets n’engagent que moi :
voir le blog http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html
Mais j’invite tous ceux qui veulent faire mieux (ce qui est mieux que faire seulement bien) à m’aider, en me proposant des améliorations : icmg chez agroparistech.fr

Pour la question des stages, je ne discute pas ici la question de la durée des stages en relation avec l’obligation légale de payer les stagiaires pour des stages de longue durée, ce que j’ai fait dans d’autres billets, et je renvoie à ce propos à des billets précédents.

En revanche, je veux revenir sur les monitions de ministère de l’Éducation nationale, où l’on trouve notamment, en substance, que les stages sont des séquences de formation qui visent à transformer les connaissances en compétences, et à donner une bonne connaissance du monde de l’industrie.
Cette description a du bon, car elle commence par observer que les stages sont des séquences de formation. Autrement dit, il doit y avoir des référents universitaires qui sont en relation constante avec l’entreprise où le stage s’effectue.

D’autre part, je suis évidemment en accord avec le principe qui propose de transformer des connaissances en compétences, mais je m’interroge quand même, car les dispositifs de formation ont précisément, dans leurs référentiels, des listes de connaissances et des listes de compétences. Dire que des compétences manquent ne revient-il pas à critiquer les institutions de formation, qui auraient dû donner ces compétences, les évaluer, et, bref, faire leur travail ? Donc je suis opposé à l’idée du ministère, de ce point de vue.

Enfin il y a la question de la durée des stages. Si l’on considère la question de la découverte de l’entreprise, j’ai l’impression que deux mois suffisent largement pour comprendre le jeu, n’est-ce pas ? Mais, d’autre part, on comprend aussi que les entreprises veulent un peu de production en échange de l’effort qu’ils font d’accueillir les stagiaires, et des stages un peu plus longs permettent, une fois que les stagiaires sont "débrouillés", que ces derniers contribuent à la production (ce qui n’est pas de la formation !).
Je dois ajouter que nous venons d’accepter des étudiants avenue d’Irlande et d’Australie : leurs stages étaient bien mieux cadrés que ceux des étudiants français qui viennent nous rejoindre : notre pays a manifestement des leçons à prendre !

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales