English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Former, Chercher, Innover Pour l’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Nouvelles connaissances et nouvelles compétences

D’une part, chaque soir, quand je fais le bilan de ma journée, je fais un tableau où je distingue des catégories de travaux : le travail scientifique, la communication, l’administration, les symptômes (j’essaie d’identifier ce qui a coincé, ce que je pourrai améliorer en analysant des récurrences de fautes ou d’erreurs), mais je n’oublie pas les objectifs, et les deux catégories qui nous intéressent ici, à savoir les nouvelles compétences et les nouvelles connaissances.

D’autre part, quand je fais un cours, je propose aux étudiants de catégoriser ce que je leur dis, en utilisant cinq catégories : les informations, les notions et concepts, les méthodes, les valeurs, les anecdotes. Dans ce second cadre, également, la question de la différence entre nouvelles connaissance et nouvelles compétences s’impose.

La nouvelle connaissance, c’est que l’on apprend. Par exemple, on parle de température et l’on dit que c’est une mesure de l’énergie d’un système. Par nouvelle compétence, j’entends ce que l’on apprend à faire. Par exemple à calculer par soi-même la température d’un système à partir de configurations microscopiques. Il y a une différence essentielle, que j’essaie maintenant de croiser avec une autre idée, proposée dans un billet précédent, où je distinguais le premier ordre de l’enseignement, c’est-à-dire les objets dans une sorte de brutalité élémentaire, et le deuxième ordre, avec des tas de détails essentiels (si l’on peut dire). Pour les informations, il semble bon de donner d’abord le premier ordre, avant de peut passer au deuxième ordre. Par exemple, il est bon de savoir qu’un blanc d’œuf est composé de 90 pour cent d’eau et de 10 pour cent de protéines, avant de savoir que les protéines sont d’une dizaine de sortes.

Cette idée du premier et du deuxième ordre, qui vaut pour les informations, vaut également pour les notions et concepts, pour les méthodes, mais peut être aussi pour les valeurs, voire pour les anecdotes, bien qe je ne sois pas sûr qu’il faille passer un temps considérable (au deuxième ordre, en tout cas) sur ce point.

Le croisement de toutes ces idées semble conduire à un système matriciel à trois dimensions, une sorte de réseau cubique, avec des cellules que nous devons envisager de parcourir, avec les étudiants. L’ordre de parcours semble s’imposer, au point pour l’axe des ordres de description.

Et cette idée semble valoir pour toute les matières enseignées : physique, chimie, biologie... Ou, du moins, je ne vois pas en quoi une matière particulière pourrait échapper à cette description. Bien sûr, on pourrait me montrer des catégories que je n’ai pas envisagées, mais il ne serait pas difficile de les ajouter à celles que j’ai déjà.

Ne devrions-nous pas représenter graphiquement le chemin que nous proposons de suivre, ce qui correspondrait au "contrat d’enseignement" envisagé dans un autre billet ?

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales