English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Former, Chercher, Innover Pour l’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Programme de recherche SAS-STRAT/ SNOWMAN

Le Projet SAS-STRAT :

Sustainable Agriculture and Soil : comparative study of strategies for managing the integrated quality of agricultural soils in different regions of Europe / Belgium, France, Netherlands

Le projet SAS-STRAT vise à identifier, décrire et analyser les conditions et les moyens d’une gestion durable des sols cultivés en Europe, en prenant en compte une variété de qualités réelles ou potentielles de ces sols, y compris les qualités liées à la production agricole

Le projet SAS-STRAT est développé dans le cadre du réseau de recherche européen SNOWMAN


SNOWMAN NETWORK
Knowledge for sustainable soils

Ce projet est développé par Mutadis (coordinateur), l’Adeprina- AgroParisTech(France), Sol et Civilisation (France), l’Université de Liège (ULg, Belgique) et Boerenverstand (Pays-Bas). Il s’appuie sur 3 études de cas en France, en Belgique et aux Pays-Bas.
Cette recherche est développée en étroite coopération avec des parties prenantes, qui contribuent au projet en apportant leurs propres connaissances sur la qualité intégrée des sols.

1. Objectifs

Les objectifs du projet sont :
- D’explorer quelles sont les différentes qualités qui constituent la qualité intégrée des sols agricoles (par exemple l’appui aux activités économiques et de génération de revenus – y compris l’agriculture, l’aménagement du territoire, la propriété comme lieu d’exercice de sa liberté individuelle et comme patrimoine à transmettre, les qualités environnementales, le sol comme objet de transactions concernant des services écosystémiques, le sol comme vecteur de la qualité chimique de notre environnement et notre santé, etc.)
- De décrire les approches régionales de gouvernance expérimentées en Belgique, en France et aux Pays-Bas dans le contexte européen pour améliorer la qualité intégrée des sols agricoles (études de cas)
- D’analyser les conditions d’une intégration des nouveaux défis concernant les sols (biodiversité, changement climatique, écosystèmes, culturels, identitaires et sociales ... Services) dans la gestion des sols agricoles
- De réunir une communauté d’acteurs impliqués dans la gestion intégrée de la qualité des sols, au niveau local, régional, national et européen (Belgique, France, Pays-Bas, UE), et un premier groupe de chercheurs-experts impliqués sur les questions de qualité intégrée des sols
- D’analyser avec les parties prenantes les leçons tirées des études de cas étudiés, de considérer les enseignements de ces expériences pour une communauté d’acteurs plus large, et de développer en coopération avec les parties prenantes des recommandations pour l’élaboration d’une approche intégrée, combinant des initiatives régionales et locales, et les politiques publiques nationales et européennes
- D’analyser la contribution des méthodologies de recherche coopérative pour aborder la complexité des sols, et d’élaborer des recommandations pour la gestion durable de la qualité des sols

2. Les 3 phases du projet

Le projet se développe en 3 phases :
- Le développement d’un cadre méthodologique commun pour assurer l’intercomparabilité des 3 études de cas (réalisé)
- Le développement des 3 études de cas (en cours)
- L’intégration des enseignements tirés des 3 études de cas. Ceci sera notamment fait à travers un atelier d’intégration participatif (Paris, 17-18 Juin 2013)

3. Les 3 études de cas

Le projet s’appuie sur 3 études de cas 3 en France, en Belgique et aux Pays-Bas :
- Le cas français se concentre sur le territoire du bassin versant de l’Austreberthe (département de la Seine-Maritime en Normandie). Ce bassin couvre 214 km2, représentant tout ou partie de 31 communes (environ 38.000 habitants). En raison de la forte urbanisation des fonds de vallée, du développement de l’agriculture, du relief marqué et du compactage des sols limoneux, ce territoire est soumis à des coulées de boue et des inondations qui peuvent être rapides et importantes. Dans ce contexte, les agriculteurs et leurs organisations constituent des partenaires indispensables pour gérer les problèmes de ruissellement.
- L’étude de cas belge se concentre sur les voies d’une transition dans la gestion des sols dans le nouveau contexte des politiques individuelles, collectives et publiques de développement d’une "agriculture de conservation". Le cas se concentre sur l’analyse de l’ASBL (à but non-lucratif association) Greenotech.be. Greenotech est depuis 15 ans l’unique association à l’échelle de la région wallonne qui vise à faciliter une transition vers le semis direct et a construit un réseau de plus de 200 agriculteurs. Plus récemment, Greenotech a mis en place un contrat avec des municipalités locales confrontées à des coulées de boue pour se connecter la question des inondations avec celle des pratiques culturales.
- L’étude de cas hollandaise met l’accent sur de nouvelles impulsions pour augmenter la durabilité de l’élevage laitier dans le polder de Beemster, avec une attention particulière portée à la gestion durable des sols. La coopérative CONO a une usine dans le polder depuis le début des années 1900, qui produit notamment le fromage de Beemster. La marque de glaces "Ben & Jerry" et CONO utilisent un outil d’évaluation de l’impact environnemental de la production laitière pour soutenir leur programme de développement durable « Caring Dairy ». Ce système utilise notamment une méthode d’évaluation visuelle de la qualité des sols avec les agriculteurs.

4. Résultats attendus

Les résultats de ce projet mettront en évidence des conditions permettant de prendre en compte positivement les différentes qualités que les diverses parties prenantes associent aux sols dans une stratégie de gestion des sols intégrative et multi-acteurs. En particulier les résultats du projet
- décriront des façons d’intégrer les services écosystémiques du sol dans la prise de décision et la gouvernance ;
- analyseront et formuleront des recommandations sur les méthodes et stratégies pour construire des processus de décision multi-acteurs prenant en compte la diversité des qualités associées aux sols ;
- esquisseront des solutions pour une agriculture plus durable.
Les résultats de ce projet contribueront à définir les modalités d’une intégration entre les différentes fonctions et services des sols aux différents niveaux de décision et de gouvernance. En particulier, ils illustreront et analyseront comment des arrangements innovants entre entreprises, autorités publiques, citoyens et organisations sociales peuvent permettre d’inclure de façon satisfaisante les valeurs individuelles et sociétales (multi-acteurs) dans les processus d’évaluation et de décision. Ils décriront et analyseront comment prendre en compte la complexité et l’incertitude inhérentes aux systèmes naturels et sociaux dans les processus de décision.
La nature coopérative des méthodes de recherche du projet permettra la diffusion des résultats, en partageant les connaissances des approches existantes au niveau local, national et européen, et en impliquant les différents acteurs clés de la gestion des sols dans la production de la recherche et des recommandations.

5. Avancement du projet

5.1 Développement d’un cadre méthodologique commun (module de travail n°3)

Entre le 1erOctobre 2011 et le 2 mai 2012, l’équipe de recherche de SAS-STRAT a développé un cadre méthodologique commun pour l’analyse des trois études de cas.
Chaque étude de cas est développée par une équipe de recherche nationale (l’ADEPRINA, Sol et Civilisation et Mutadis pour la France, l’Université de Liège pour la Belgique et Boerenverstand pour les Pays-Bas). Chaque équipe nationale de recherche a élaboré des méthodologies de recherche dans son propre contexte et utilise sa propre méthodologie pour développer son étude de cas.
Dans ce module de travail consacré à la méthodologie, l’équipe de recherche de SAS-STRAT a élaboré un cadre méthodologique commun au cours des trois premiers mois du projet, afin d’inclure dans les différentes méthodes utilisées pour les trois études de cas les caractéristiques communes suivantes :

- la compréhension de ce que recouvrent les notions de "sol", de "qualité du sol" et les questions connexes,
- les défis liés à la gestion durable des sols tels qu’ils sont analysés par la communauté des chercheurs en sciences des sols dans le pays ou le contexte local concerné, et par les parties prenantes (agriculteurs, pouvoirs publics, industrie ...),
Ce cadre méthodologique commun développé par SAS-STRAT (livrable D3-1) comprend :
- un ensemble d’hypothèses communes
- une grille commune d’analyse
- des principes communs
- des questions communes devant être abordés dans chaque étude de cas lors des entretiens avec les parties prenantes
- une fertilisation croisée entre les différentes méthodes à travers trois séminaires organisés dans chacun des trois terrains d’étude (non prévus au départ dans le projet)

5.2 L’étude de cas française

Le territoire de l’étude de cas française n’était pas été identifié avant le début du projet. Il a été identifié dans une première étape des travaux de l’équipe de recherche française.
L’étude de cas française concerne le territoire du bassin versant de l’Austreberthe, totalement inclus dans le département de la Seine-Maritime (région Normandie). Ce bassin s’étend sur tout ou partie du territoire de 31 communes, a une population d’environ 38 000 habitants et couvre une superficie de 214 km2.
La carte de l’occupation du sol montre une forte urbanisation des fonds de vallées, le développement des grandes cultures, un relief marqué et des sols limoneux se compactant sous l’effet de la pluie favorisent des écoulements importants dans les vallons secs. Ces écoulements sont à l’origine de coulées boueuses parfois dévastatrices ainsi que des débordements de rivières pouvant être rapides et importants.
Ces phénomènes sont encore amplifiés par la forme circulaire du bassin versant qui favorise une concentration rapide et simultanée des eaux dans la rivière.
Les inondations sont liées d’une part à la pluviométrie qui, au cours de la dernière décennie du 20e siècle, a été très importante, mais également à la transformation du territoire (changement de pratiques culturales, urbanisation...), sachant que le sol possède des caractéristiques particulières le rendant imperméable après quelques pluies si il n’est pas couvert par culture (phénomène de battance).
Les inondations sont liées au fait que les précipitations au cours de la dernière décennie du 20ème siècle, a été très important, mais aussi à la transformation du territoire (évolution des pratiques agricoles, l’urbanisation ...), sachant que le sol de ce territoire a notamment caractéristiques qui la rend imperméable à l’eau au bout de quelques pluies si elle n’est pas couverte par les cultures (plafonnement phénomène).
Les problèmes liés aux ruissellements ont, dans de nombreux cas, un impact direct sur l’agriculture qui se traduit par des dégâts aux récoltes et/ou par des pertes de production conséquentes. Cette situation ambigüe qui rend l’agriculteur à la fois responsable et concerné au premier ordre fait qu’il constitue un partenaire indispensable de la gestion des problèmes de ruissellements. Que ce soit pour l’évolution des pratiques culturales à l’échelle des bassins versants ou pour la réalisation d’aménagements, les agriculteurs doivent alors être associés aux différents projets du territoire.
L’étude de cas française repose sur une méthodologie de recherche coopérative, la méthode de l’audit patrimonial développé par H. Ollagnon, qui implique les parties prenantes dans les investigations sur un problème - ici la qualité intégrée des sols -, considéré comme un problème complexe et multi-acteurs. Cette méthode comprend des entretiens avec un groupe pluraliste d’environ 25 à 30 parties prenantes et avec des chercheurs en sciences des sols.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales