English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Protection des plantes et environnement

PPE

Télécharger la présentation

Télécharger la fiche descriptive

MOTS CLES

Protection intégrée, phytopathologie, entomologie, malherbologie, santé des plantes

RESPONSABLES DE LA FORMATION (DEPARTEMENT)

Lilian GOUT (SVS)

EQUIPES AGROPARISTECH IMPLIQUEES ET INTERVENANTS EXTERIEURS

Interne :

Département SVS UFR Ecologie, Adaptation, Interactions

Externe :

Montpellier SupAgro (E. Kazakou), Agrocampus Ouest (A. Le Ralec) et intervenants extérieurs : INRA, CIRAD, entreprises privées, instituts techniques et coopératives agricoles, institutions de la protection des plantes, …)

LOCALISATION

Rennes, Montpellier, Paris

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La protection des plantes est un secteur en pleine évolution, aussi bien en termes de concepts que d’acteurs. Les débats autour de la réduction de l’usage des produits phytosanitaires, du développement de moyens alternatifs de protection des cultures, des impacts environnementaux des pesticides ou encore des résidus de pesticides dans les aliments le démontrent parfaitement. Le marché du travail évolue en conséquence et s’est fortement diversifié.

La protection des plantes, en tant que domaine scientifique, repose sur l’interaction et l’intégration de disciplines nombreuses et diversifiées. L’objectif de la formation est de fournir aux étudiants des connaissances scientifiques et méthodologiques solides ainsi que les outils de réflexion nécessaires à l’analyse des problèmes de protection des plantes au sein des agrosystèmes, à la conception de méthodes de protection innovantes, efficaces et durables, et à la prévision de leurs conséquences aux plans économique, environnemental et de la sécurité sanitaire des aliments.

La formation est développée par des approches systémiques, intégrées, dans le contexte de l’évolution des systèmes de production. L’accent est également mis sur l’acquisition de connaissances approfondies dans les sciences de base de la protection des plantes : biologie des organismes associés aux plantes, étude des interactions entre organismes (plantes / bioagresseurs / antagonistes), biologie des populations (épidémiologie, dynamique et génétique des populations), méthodes actuelles d’étude des bio-agresseurs (détection, identification, quantification, modélisation). Enfin, des bases de droit de l’environnement, d’écotoxicologie et de gestion des risques (pertes de récolte, risques économiques, environnementaux, pour la santé publique) viennent compléter la formation.

COMPETENCES, CŒUR DE METIER DE LA SPECIALITE

Les enseignements de cette formation ont pour objectifs d’apporter les éléments scientifiques et opérationnels permettant de former des ingénieurs généralistes en protection des plantes, capables de :

  • gérer les complexes bioagresseur ou compétiteur / auxiliaire / plante / facteurs abiotiques au sein des filières.
  • raisonner les stratégies de lutte, en fonction de contraintes environnementales, sociales et économiques, ce qui peut inclure l’utilisation de pesticides ou le recours à des solutions alternatives ou complémentaires (luttes prophylactique, génétique, biologique), en favorisant les démarches en accord avec les principes du développement durable.

DEBOUCHES ET EMPLOIS

Les débouchés se situent dans le domaine agronomique, dans un contexte de problématiques et contraintes environnementales importantes :

  • Organisations professionnelles agricoles diverses,
  • Divers secteurs des industries agropharmaceutiques,
  • Instituts techniques de France et d’Outre-Mer,
  • Bureaux d’études et sociétés de services,
  • Instituts de recherche ou d’enseignement supérieur, secondaire ou professionnel.

RECRUTEMENT

Effectifs et mode de candidature

La spécialisation PPE est ouverte aux élèves ingénieurs de formation agronomique de fin de 2ème année.

Prérequis éventuels

La spécialisation PPE concerne les étudiants solidement formés en agronomie, et ayant approfondi leurs connaissances en sciences du végétal (génétique, écophysiologie, physiologie, biologie moléculaire), avec une ouverture sur les sciences de l’ingénieur (statistiques, modélisation, analyse de données) et en sciences économiques, sociales et de gestion.

CONTENU ACADEMIQUE, STRUCTURE ET MODALITES PEDAGOGIQUES (CREDITS ECTS)

Afin de valoriser au maximum le potentiel scientifique et technique existant dans le domaine de la protection des plantes, cette formation est organisée conjointement par AgroParisTech, Montpellier SupAgro et AgroCampus Ouest.
L’une des particularités de la spécialisation est qu’elle comprend 3 séquences de 8 semaines, se déroulant chacune dans une école différente, avec une équipe pédagogique différente.
Un logement en résidence universitaire est proposé sur chacun des trois sites.

Tronc commun
• UE1 : Diagnostic et taxonomie en protection des plantes
o Taxonomie et diagnostic (pathologie, entomologie / acarologie, adventices)
o Diagnostic Parcellaire
• UE2 : De la biologie des populations à l’analyse des risques en protection des plantes
o Modélisation en dynamique des populations et épidémiologie
o Génétique des populations
o Epidémiologie appliquée et analyse des risques
• UE3 : Méthodes de la protection intégrée
o Lutte biologique
o Résistance des plantes aux agents pathogènes
o Ecologie chimique
o Lutte chimique & Protection intégrée
• UE4 : Gestion agroécologique en protection des plantes
o Ecologie et Gestion des adventices
o Processus écologiques et systèmes de culture
• UE5 : Politiques publiques environnementales, règlementations et protection des plantes
• UE6 : Analyse des données

• UE7 : Projet personnel et professionnel et stages
o Projet personnel et professionnel et stages
o Langue LV1 Anglais
o Langue LV2 Espagnol ou Allemand
• UE8 : Projet d’Ingénieur

Les enseignements des 3 séquences sont dispensés par des enseignants chercheurs et par un grand nombre de professionnels du secteur. Ils sont illustrés par des sorties dans des exploitations, entreprises ou des participations à des colloques scientifiques et professionnels.

Stage

Les enseignements de la spécialisation sont complétés par un stage de fin d’études d’une durée de 6 mois dans des organismes divers, en France ou à l’étranger, instituts professionnels, instituts de recherche ou techniques, entreprises privées, etc.
Le projet de stage de chaque étudiant est évalué par deux enseignants de l’équipe pédagogique avant validation.
Un rapport de stage (15 ECTS) est soutenu (15 ECTS) par chaque étudiant devant un jury composé d’enseignants et de professionnels.

Projet

Un Projet d’ingénieur est réalisé par les élèves pendant la formation théorique

Modalités d’évaluation

Chaque module fait l’objet de l’évaluation écrite ou orale de travaux individuels ou de travaux de groupe. Les 8 modules doivent être validés (note moyenne supérieure a 10, pas de note inferieure a 6) et ne sont pas compensables.

Premier semestre d’enseignement : 30 crédits ECTS
Stage de fin d’études : 30 crédits ECTS.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2019 © AgroParisTech - Mentions légales