English Flag

Début du MOOC le 11 avril. Inscrivez-vous !

Les inscriptions sont ouvertes !

Participez à la construction d’une planète soutenable avec AgroParisTech !

Découvrez-la sans attendre !

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Recherche

Les orientations scientifiques de l’UFR se déclinent selon trois axes structurant ses activités de recherche comme ses activités d’enseignement :

  • Analyse du fonctionnement des écosystèmes continentaux tropicaux. Les écosystèmes, en particulier les écosystèmes forestiers tropicaux, jouent un rôle environnemental prépondérant : réservoir de biodiversité, interactions complexes avec le climat, régulation des grands cycles hydrologiques...
  • Analyse des pratiques de management et des stratégies de gestion de l’environnement et des écosystèmes. tropicaux fondée sur l’articulation entre sciences sociales et de gestion et sciences de l’environnement.
  • Evaluation des dispositifs de gestion environnementale et des politiques qui y sont associées, en particulier pour la gestion et la gouvernance des écosystèmes tropicaux. Ces travaux s’intéressent plus spécifiquement conditions réelles de mise en œuvre, et leurs contributions effectives à une meilleure performance écologique..Pour développer ces recherches l’UFR s’appuie sur trois principaux partenaires de recherche extérieurs : le laboratoire Montpellier Recherche en Management (MRM) qui regroupe l’ensemble des forces montpelliéraines dans le domaine de la recherche en sciences de gestion, l’UMR GRED (SENS) et l’UMR Eco&Sols.

Les enseignants-chercheurs de l’UFR Gestion de l’environnement sont insérés dans trois unités de recherche :

1 - Équipe d’accueil « Montpellier Recherche en Management » (EA 4557 MRM)

Issue du regroupement de l’ensemble des forces montpelliéraines dans le domaine de la recherche en sciences de gestion, soit 250 chercheurs (165 permanents et 80 doctorants) MRM est organisé selon un double principe de groupes disciplinaire et d’axes transversaux. (1) Les groupes disciplinaires correspondent aux grands domaines des Sciences du Management : Comptabilité et Société, Entrepreneuriat, Finance, GRH, Marketing, Organisation, Stratégie, Systèmes d’information. (2) Les axes correspondent dans le domaine managérial aux trois thèmes de recherche principaux de l’Université de Montpellier : management de la santé, management agro-alimentaire, management responsable et transition écologique.

Depuis septembre 2011, MRM est laboratoire coordinateur du LABEX « Entreprendre » dont AgroParisTech est l’une des tutelles. Il porte aussi la Chaire de Management & Entrepreneuriat Responsable qui a pour mission de développer des activités de recherche, de formation et de valorisation sur les thèmes du management et de l’entrepreneuriat responsables.

Le groupe MRM - Management stratégique porte sur quatre thématiques : (1) le management stratégique des alliances et de la coopétition ; (2) le management stratégique de l’innovation ; (3) le management stratégique de l’environnement ; (4) le management stratégique des supply chains.

Les recherches menées au sein de l’équipe MSE « Management Stratégique de l’Environnement » développe des problématiques innovantes de recherche autour des stratégies de mondialisation et du management stratégique environnemental et mobilise les cadres d’analyse et les outils des sciences de gestion au service des finalités sociales et environnementales des organisations. Elle s’intéresse aux capacités stratégiques pour améliorer la gestion de l’environnement. Cette approche donne une place centrale à la notion de résultat environnemental, ainsi qu’aux relations de pouvoir, aux alliances, aux contestations ou aux dispositifs en jeux qui empêchent ou favorisent sa formation, dans des contextes organisationnels variés à l’interface entre entreprises, institutions publiques, ONG. Ces recherches s’intéressent en particulier à :

  • identifier les formes de management stratégique environnemental mises en œuvre aussi bien dans les entreprises, les ONG, que dans les dispositifs de gestion territorialisés,
  • analyser et/ou appuyer la conception des stratégies des acteurs spécialisés dans la gestion de l’environnement,
  • développer de nouvelles formes d’évaluation, théoriques et pratiques, de la performance écologique des dispositifs de gestion et des politiques qui y sont associées,
  • développer des innovations théoriques et pratiques dans le champ des comptabilités pour équiper la prise en charge inter-organisationnelle des systèmes écologiques,
  • développer la recherche en prospective environnementale, visant à concevoir et analyser les formes de mobilisation stratégique du futur à long terme, pour l’action environnementale.

Elles s’appuient largement sur les méthodes de socio-anthropologie et diverses formes de recherche-intervention.
Contact :
Dr Maya LEROY
Responsable de l’équipe MSE "Management Stratégique de l’Environnement", Groupe Management Stratégique, MRM,
maya.leroy[at]agroparistech.fr

2 - UMR « Ecologie fonctionnelle & biogéochimie des sols & des agro-systèmes » (Eco&Sols)

(Eco&Sols : IRD, INRA, CIRAD, Montpellier SupAgro)

Eco&Sols est une unité mixte de recherche de 70 permanents associant l’INRA, l’IRD, Montpellier SupAgro et le Cirad.
Les travaux conduits à Eco&Sols ont pour objectif d’améliorer la compréhension du rôle des organismes du sol et des plantes, ainsi que des interactions entre eux et avec leur milieu, dans les cycles biogéochimiques - cycles C, N et P principalement- au sein des sols et des agro-écosystèmes.

Les cycles biogéochimiques du carbone (C) et des nutriments (N et P) sont principalement étudiés dans les agrosystèmes méditerranéens et tropicaux. Les différents composants du sol (particules d’argiles, agrégats, pores…), de la plante (racines, tiges, feuilles, fruits) et l’atmosphère sont étudiés dans ces cycles. La nature des déterminants biotiques et abiotiques des flux de C et de nutriments est étudiée dans des contextes agronomiques variés soumis aux changements climatiques et d’usage des terres. L’ensemble des services écosystémiques de support et de régulation, de leur compromis et de la résilience des agro-systèmes face aux changements climatiques ou d’usage des terres est pris en compte.

Les finalités des recherches reposent sur la notion d’ingénierie écologique. Ces finalités sont la maîtrise des flux de C, N et P afin de parvenir à une production soutenue et durable des agro-écosystèmes tropicaux et méditerranéens à bas niveaux d’intrants. Les travaux s’appuient sur la comparaison d’itinéraires techniques intégrant les pratiques agronomiques suivantes

  • gestion des intrants organiques et minéraux : formes et modalités d’apports,
  • introduction de génotypes (plantes, organismes symbiotiques) performants,
  • utilisation de peuplements (de plantes pérennes ou annuelles) pluri-spécifiques (avec différentes modalités d’association et d’exploitation),
  • autres pratiques agro-écologiques (non-labour et semis sous couverture végétale (SCV), agriculture biologique, agroforesterie, BRF (bois raméal fragmenté), zaï, etc).

Les travaux de recherche de l’UMR s’appuient sur l’observation, l’expérimentation et la modélisation en écologie fonctionnelle, écophysiologie végétale et en biogéochimie des sols. Les échelles d’étude en laboratoire ou au champ vont de l’échelle du microsite/organisme à la parcelle/peuplement voire au-delà à l’échelle multi-parcelles ou région.Les travaux de recherche sont conduit grâce à des projets de recherche financés par différents bailleurs (ex. instituts de recherche, l’agence nationale de la recherche ANR, des fondations, l’Adème, des ministères (agriculture, environnement, affaires étrangères), l’Europe et de nombreux partenariats. Eco&Sols est structurée en 3 thèmes de recherche et 2 axes transversaux.
Contact :
Dr Raphaël MANLAY
Enseignant-Chercheur
raphael.manlay[at]agroparistech.fr

3 - UMR « Savoirs ENvironnement Sociétés » (SENS)
(GRED : Université Paul Valery Montpellier 3, IRD)

L’Unité Mixte de Recherche « Savoirs, Environnement, Sociétés » – l’UMR SENS – a vu le jour en janvier 2021. Elle est le résultat de la rencontre de trois collectifs : les chercheurs du CIRAD de l’UPR
GREEN (Gestion des ressources renouvelables et environnement), les chercheurs de l’IRD et des enseignants-chercheurs d’AgroParisTech, Montpellier Sup Agro et IIAM issus de l’UMR GRED (Gouvernance, Risque, Environnement, Gouvernance), et les enseignants-chercheurs du Département d’Ethnologie (équipe pédagogique) de l’UPVM anciennement au sein de l’équipe CERCE (Centre d’Études et de Recherches Comparatives en Ethnologie) du LERSEM (Laboratoire d’Études et de Recherches en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier).

Dès fin 2018, sur la base de collaborations anciennes, ces collectifs ont défini ensemble le projet scientifique de cette nouvelle UMR. Celle-ci rassemble plus de cinquante membres permanents – chercheurs, enseignants-chercheurs, ITA – et environ quarante doctorants. La particularité de cette équipe est sa pluridisciplinarité, à la fois à l’intérieur des sciences sociales (anthropologie, économie, géographie, sociologie, droit, science politique) et entre les sciences sociales, les sciences de la vie et de l’environnement (agronomie et écologie) et les sciences et technologies (modélisation et informatique).

L’évolution des attentes des sociétés et des aspirations du monde de la recherche nous conduit à structurer l’UMR autour des objectifs généraux suivants, en donnant la priorité aux sociétés rurales des Suds :

  • Produire des connaissances sur les mécanismes qui sous-tendent les relations et tensions constitutives du nexus société-environnement ;
  • Accompagner les initiatives et les innovations sociales et institutionnelles visant à influencer durablement, à différentes échelles, les trajectoires des systèmes écologiques et sociaux ;
  • Consolider les approches réflexives sur notre rôle en tant que scientifiques au regard de la complexité des phénomènes étudiés, de leurs dimensions éthiques et politiques, et de la nécessaire co-construction des savoirs et des pratiques tournés vers la durabilité.

L’UMR décline ces objectifs sur 4 thèmes :

  • Dynamiques des pratiques, des appartenances et des paysages
  • Ethique et justice environnementales : enjeux et pratiques
  • Gouverner la nature et les ressources
  • Construction et usages des savoirs sur l’environnement

Contact :
Georges SMEKTALA
Enseignant-Chercheur
georges.smektala[at]agroparistech.fr

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico instagram ico youtube ico dailymotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo Universite Paris Saclay Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2022 © AgroParisTech - Mentions légales