English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Former, Chercher, Innover Pour l’avenir de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt.

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Genetic prehistory in selective breeding : a prelude to Mendel

R.J. Wood & V. Orel (2001) Oxford University Press

Voici un ouvrage qui n’est pas une nouveauté, puisqu’il a été édité en 2001 et réédité en 2005, mais qui semble n’avoir reçu que peu d’écho en France. Le fait que Charles Darwin ait été en partie inspiré par les éleveurs pour développer sa théorie de la sélection naturelle (en référence à la sélection artificielle) est bien connu et souvent rappelé dans les exégèses de la théorie de l’évolution. Il est en revanche rarement fait état du rôle des éleveurs-sélectionneurs dans le cheminement qui a conduit Mendel à proposer sa théorie de l’hérédité. L’ouvrage de R.J. Wood et V. Orel (ce dernier ayant longtemps dirigé le Musée Mendel de Brno) vise à réparer cet oubli.

L’ouvrage décrit de façon très détaillée comment les pratiques d’amélioration génétique des ovins se sont développées en Europe au cours des XVIIIème et XIXème siècle (le mouton était l’espèce phare de la sélection à cette époque). On y parle notamment de l’expansion du Mérinos en Europe, de Robert Bakewell (1725-1795), et des sélectionneurs des provinces allemandes et autrichiennes de l’époque, dont notamment un certain Ferdinand Geisslern (1751-1824) surnommé ‘le Bakewell de Moravie’ ou ‘le Bakewell autrichien’. On détaille les travaux de l’association des éleveurs de moutons de Brno, sous la houlette de Christian Carl André (1763-1831), journaliste, essayiste et savant allemand, et de l’Abbé Cyrill Napp (1792-1867), prieur de l’abbaye de Brno et dont Gregor Mendel (1822-1884) est décrit comme étant le ‘protégé’ (en français dans le texte).

Les auteurs montrent comment les sélectionneurs étaient, par la pratique et l’expérimentation, plus près de la compréhension des mécanismes de transmission héréditaire que nombre de naturalistes de l’époque. Notamment, ils mettent en lumière la conviction acquise par les éleveurs et déduite de l’observation que les deux parents contribuent aux caractéristiques de leurs descendants, à une époque où diverses théories de la pré-formation étaient dominantes. Les auteurs insistent sur le bénéfice pour l’avancée des connaissances de l’atmosphère stimulante qui régnait au sein de l’association de Brno, où se côtoyaient des éleveurs, des artisans lainiers et des savants. Incidemment, on voit comment le travail scientifique peut être perturbé par les guerres (guerres napoléoniennes, guerre austro-prussienne de 1866) ou par les décisions faiblement éclairées d’un souverain autrichien. L’ouvrage s’achève par un chapitre intitulé ‘The legacy
of sheep breeders to Mendel
’ : tout est dit !

Un ouvrage très documenté, qui devrait passionner ceux qui s’intéressent à l’histoire des sciences comme ceux qui s’intéressent à l’histoire de la sélection animale. Pour un aperçu du contenu, on pourra utilement se reporter à deux articles de V. Orel : The ‘useful questions of heredity’ before Mendel, Journal of Heredity 100 (2009), 421-423 et Heredity before Mendel, http://www.mendelweb.org/archive/MWorel.txt

Etienne Verrier, le 19 avril 2014.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2018 © AgroParisTech - Mentions légales