Gestion Environnementale
des Ecosystèmes et Forêts Tropicales
Logo APT SsTxt153x38 T
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
2011_Pano_Costa_Rica_Hojancha_Environs_06_690x135.jpg

Ancienne doctorante

Formation
Fonctions actuelles
Projet de thèse
Contact

Formation

  • Master 2 recherche "Economie du Développement Durable de l'Energie et de l'Environnement"
  • Ingénieure en agronomie, Institut National de l'Horticulture (INH)

Fonctions actuelles

Chercheuse doctorante

Projet de thèse

Titre : Une analyse stratégique pour l'organisation à finalité environnementale. Le cas d'une ONGE, la Tour du Valat, centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes


Laboratoires d'accueil :

  • CIRED Centre International de la Recherche sur l'Environnement et le Développement
  • AgroParisTech Groupe "Gestion Environnementale des Écosystèmes et Forêts Tropicales"
  • ERFI Equipe de Recherche sur la Firme et l'Industrie, Montpellier 1

Direction :

  • Maya LEROY (AgroParisTech/GEEFT)
  • Laurent MERMET (AgroParisTech Paris)

Comité de pilotage :

  • Florence PALPACUER (management, ISEM/ERFI)
  • Raphaël BILLÉ (gestion de l'environnement, IDDRI)
  • Jean JALBERT (DG Tour du Valat)

Ecole doctorale : Economie, Management et Mathématiques (EM2C) de Cergy


Résumé :

Avec la montée en puissance de la préoccupation environnementale dans l'espace public, les ONG d'environnement sont attendues sur leur capacité à remplir leur mission. S'étant données pour rôle d'agir en faveur de la protection des écosystèmes et de la biodiversité, elles veulent augmenter les impacts positifs de leurs actions. La problématique théorique et pratique à laquelle cette thèse s'attache à répondre se décompose dans les questions suivantes : (i) comment agissent et peuvent agir les ONGE ? (ii) Quel raisonnement stratégique peut contribuer à renforcer leurs actions environnementales ? (iii) Comment appréhender et évaluer l'efficacité pour l'environnement de ces actions qui sont bien souvent indirectes (sensibilisation, influence des décisions, etc.) par rapport aux objets écologiques visés ?

Cette recherche s'inscrit dans les sciences de gestion de l'environnement et des théories des organisations, en particulier dans le champ de la stratégie, et adopte l'Analyse Stratégique de la Gestion Environnementale comme cadre théorique. L'analyse est réalisée à partir d'une démarche de recherche-intervention menée pendant 3 ans au sein d'une ONGE, la Tour du Valat, centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes. (i) A travers l'étude de trois cas d'actions développés par l'ONGE, nous montrons que les choix et la mise en oeuvre de ces actions sont le fruit d'une articulation entre quatre registres stratégiques : la construction de l'objet écologique à conserver, le mode d'action environnementale pour intervenir dans l'espace public, le développement interne (gestion des ressources et compétences) et la position acquise et développée dans le secteur de la conservation. (ii) A partir de connaissances générées dans l'interaction avec les membres de l'ONGE, nous montrons que les actions environnementales peuvent être renforcées en respectant, au moment de leur construction (en interne de l'organisation), la démarche suivante : la clarification des objectifs écologiques et l'explicitation de la stratégie au regard d'un diagnostic du système où il s'agit d'intervenir. (iii) Enfin nous concluons de notre analyse des pratiques d'évaluation qu'il est possible de relier la stratégie mise en oeuvre à ses résultats en termes d'efficacité environnementale et l'on propose un cadre d'évaluation permettant de retracer la chaîne de sens, depuis les objectifs écologiques jusqu'aux résultats de l'action déployée. Cette logique évaluative favorise la réflexion stratégique et l'amélioration de l'action environnementale dans ses procédures et ses résultats.

Accéder au pdf de la thèse

Soutenance

Thèse soutenue le 8 septembre 2011 au centre AgroParisTech de Paris, 19 avenue du Maine, devant le jury composé de

  • Jean Jalbert, Directeur général de la Tour du Valat
  • Maya Leroy, Enseignante-chercheur à AgroParisTech, co-directeur de thèse
  • Laurent Mermet, Professeur à AgroParisTech, co-directeur de thèse
  • Florence Palpacuer, Professeur à l'ISEM/ ERFI Université Montpellier 1, rapporteur
  • John Thompson, Directeur de recherches au CEFE CNRS, rapporteur
  • Pierre-Eric Tixier, Professeur au CSO, Sciences Po Paris

Publications

Contact

Téléphone : (+33) (0)4 67 04 71 21
Courriel : fanny.guillet(a)engref.agroparistech.fr