Les races bovines françaises - French cattle breeds - Las razas bovinas francesas


race bovine NANTAISE

Origine, zone d'élevage, performances

Aptitudes et utilisations 

Schéma de conservation

Organisations

Photos


Photos

crédit photos : Association pour la Promotion de la Race Bovine Nantaise


Origine, zone d'élevage et performances

La Nantaise est une race de type mixte qui occupait traditionnellement la partie Ouest du département de Loire-Atlantique avec des incursions dans le Sud du Morbihan et de l’Ile et Vilaine. C’est une race mixte à triple aptitudes (lait, viande, travail) qui fait partie du groupe des races dites « Poitevines » ou « Vendéennes » dont font partie également la Maraîchine et la Parthenaise. Les écrits du début du 20ème siècle font état d’effectifs de 150 000 têtes à cette époque. Cette race qui travaillait beaucoup a beaucoup souffert de la mécanisation et de la spécialisation des élevages après la seconde guerre mondiale. On a retrouvé une cinquantaine de vaches en 1985.

 

Les effectifs de la race, nombre d’élevages et répartition

  1989 1998 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
total femelles inventoriées 56 204 388 451 514 558 628 718 814
femelles de + 2ans   123 242 281 313 353 422 468 550
taureaux de monte naturelle 4 16 32 37 35 41 40 41 48
taureaux à l'IA 2 9 13 16 17 17 17 17 17
élevages 17 38 62 65 71 73 78 87 95

(source Institut Elevage – Lucie Markey – CR N°000972 118 – juillet 2009)

 

pour en savoir plus : base de données du BRG

 


Aptitudes et utilisations

La Nantaise, comme toutes les races bovines mixtes, étaient autrefois traite, attelée et les veaux vendus pour la viande (triple aptitude). Les meilleures vaches laitières ont peut-être disparu dans les années 60 avec la spécialisation laitière. Toujours est-il qu’aujourd’hui, peu d’éleveurs destinent la Nantaise à la traite.

Si la traction bovine est devenue en France une fonction plutôt folklorique, il est important de conserver l’aptitude de la Nantaise à fournir des animaux adaptés (dociles mais durs au travail, de bonne ossature et de bons aplombs). Un jeune bouvier s’attache d’ailleurs à poursuivre cette tradition de dressage et d’attelage pour les labours et autres travaux des champs.

Aujourd’hui, la Nantaise est élevée principalement pour la viande (veau ou bœuf) dans des élevages extensifs souvent en plein air et fonctionnant de manière autonome.


Sauvegarde de la race

Le programme génétique est encadré par l’Institut de l’Elevage depuis 1986 :

Aujourd’hui, le programme de collecte de semence est quasiment terminé, il s’agit maintenant de mieux connaître ces taureaux stockés.

L’association anime le groupe d’éleveurs, oriente le choix des mâles à conserver pour la monte naturelle en concertation avec l’Institut de l’Elevage, a mis en place une charte d’élevage et assure la promotion de la race.


Organisations

Association pour la Promotion de la Race Bovine Nantaise

Secrétariat : La Meignelais - 44130 Fay de Bretagne - France
Tél : 06 86 40 88 04

INSTITUT DE L’ELEVAGE 
(gestionnaire du Livre généalogique)

Département Génétique, Identification et Contrôle des Performances 
Lucie Markey
BP 42118 - 31321 Castanet Tolosan - France
Tél : +33 (0) 5 61 73 85 91  

 


les races domestiques françaises 
the French farm animal breeds
las razas de la ganadería francesa

les races bovines françaises
the French cattle breeds

las razas bovinas francesas

Pour en savoir plus, contactez :
France UPRA Sélection ou l'UFR "Génétique, Elevage et Reproduction" (AgroParisTech)


UFR Génétique, élevage et reproduction (AgroParisTech) - Races de France ©  
gestion des pages - remarques & suggestions : Xavier Rognon  (xavier.rognon at agroparistech) - mise à jour : septembre 2009