Les suidés au Proche-Orient ancien : de la domestication au tabou

 

Pierre VILLARD (Université Clermont-Ferrand II) : La documentation néo-assyrienne : les valeurs négatives du porc

La rareté des attestations de porcs à l'époque néo-assyrienne a parfois été considérée comme le signe du déclin de l'élevage d'un animal considéré comme impur. Mais ce point de vue doit sans doute être nuancé. Si les textes issus des milieux cléricaux soulignent en effet l'impureté de son caractère, un petit nombre de documents de la pratique suggère que l'élevage porcin continuait d'être pratiqué dans un cadre domestique.